La Suisse retrouve une attitude positive

L'OMG Corona Tracker examine comment la Suisse vit la crise de Corona, le verrouillage et la réouverture en plusieurs vagues d'enquêtes. Les derniers chiffres montrent : L'optimisme revient au sein de la population suisse.

Après la mise en œuvre des premières mesures de sortie du lockdown, l'optimisme se répand au sein de la population suisse quant à un retour prochain à une nouvelle normalité. Mais en même temps, on se prépare aux conséquences à long terme de la crise. Les préoccupations concernant la santé, l'emploi et l'avenir diminuent à nouveau. Seuls 27 % des sondés (contre 43 % avant Pâques) se préoccupent encore de la santé de leur famille. Seuls 11 % (vs. 21 %) indiquent que la situation globale leur fait peur.

denkt wieder positiv

Toutefois, ils sont plus nombreux qu'avant les fêtes à s'attendre à des conséquences à long terme (59 % contre 50 %). D'une part, des conséquences positives sont attendues, comme la progression de la numérisation, l'établissement du travail à domicile et donc, pour beaucoup, la possibilité de passer plus de temps et de manière plus consciente avec la famille, mais d'autre part, les Suisses s'attendent également à des changements négatifs, notamment des restructurations sur le marché du travail, la solitude des personnes âgées et des troubles psychiques.

Les attitudes à l'égard des achats quotidiens reflètent très bien les développements des dernières semaines. Après avoir accumulé des achats et fait preuve de retenue, les gens ont ensuite évité les heures de pointe et ne se sont rendus que dans quelques magasins. Cependant, le comportement revient maintenant à la "normalité". Dans le domaine de l'épicerie en ligne, le nombre de décrocheurs a continué à augmenter, tandis que le nombre de nouveaux clients potentiels a diminué.

denkt wieder positiv

"Dans l'ensemble, il semble que la population ait de plus en plus le sentiment que la situation dans ce pays est bien maîtrisée et que les restrictions ont été respectées assez longtemps, mais qu'il est maintenant temps d'avoir plus de liberté. La Suisse veut redevenir "normale". La quatrième vague de notre étude, dans laquelle nous examinons les conséquences du premier assouplissement des restrictions, montrera dans quelle mesure cet objectif a été atteint", déclare Michael Selz, responsable de l'étude chez Omnicom Media Group.

 

A propos de l'étude

L'OMG Corona Tracker examine, en plusieurs vagues d'enquête, comment la Suisse vit la crise de Corona, le verrouillage et la réouverture. Jusqu'à présent, 3 vagues ont été menées fin mars, début avril et fin avril. D'autres vagues sont prévues.

(Visité 102 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet