Polestar : une marque d'avenir

Polestar ne vend pas "seulement" des voitures à propulsion électrique - mais veut aussi construire le premier véhicule climatiquement neutre au monde d'ici 2030. Qu'est-ce qui se cache derrière ce projet ?

Polestar
La Polestar 2 peut déjà être essayée en Suisse. Le chef de Country, Sascha Heiniger, déclare : "Il faut voir nos véhicules en direct !" (Photos : zVg. Polestar)

m&k : Sascha Heiniger, Polestar est une marque passionnante. Avec vos propres mots : Que représente votre marque, quelles sont les valeurs qui lui sont associées ?

Sascha Heiniger : Nous sommes la nouvelle marque suédoise de véhicules entièrement électriques et dynamiques. Nous mettons fortement l'accent sur le design et la durabilité. En tant que marque, nous voulons apporter une contribution décisive à l'amélioration de notre société en accélérant le passage à une mobilité électrique et climatiquement neutre.

 

Qu'est-ce qui caractérise Polestar par rapport à ses concurrents sur le marché ?

Nous sommes une marque automobile encore jeune qui se concentre clairement sur les véhicules purement électriques. Et en tant que tel, nous ne portons pas de sac à dos du passé. Ainsi, nous ne devons pas promouvoir simultanément des modèles à combustion et des modèles électriques. Nous sommes ainsi beaucoup plus cohérents et crédibles dans notre présentation. Je suis convaincu que cette cohérence est également très importante pour beaucoup de nos clients et clientes.

 

D'ici 2030, vous voulez construire la première voiture climatiquement neutre au monde. Quels sont les défis que cela implique ?

Une voiture climatiquement neutre est la seule étape suivante cohérente. Installer un moteur électrique ne suffit pas. Le véritable objectif doit être de ne plus produire d'émissions de CO2 depuis la fabrication jusqu'au recyclage du véhicule en passant par son utilisation. C'est bien sûr un énorme défi, car cela signifie pour nous que nous devons retracer toutes les chaînes de fournisseurs et les produire de manière climatiquement neutre. Car par neutre pour le climat, nous n'entendons pas une compensation de CO2, mais une configuration qui ne génère pas d'émissions de CO2. Par exemple, des usines et des transports fonctionnant à l'énergie verte ou l'utilisation de matériaux recyclables.

 

Quelle est votre vision de la "mobilité du futur" ?

La mobilité future sera nettement plus durable et flexible. Nous choisirons encore plus consciemment le moyen de locomotion le plus adapté à chaque situation, que ce soit la voiture, d'autres moyens de locomotion individuels ou les transports publics. Je pense que la possession personnelle d'un véhicule jouera toujours un rôle, mais que de nouvelles offres basées sur l'autopartage se développeront dans les centres urbains.

 

Avec quelles actions Polestar va-t-il faire parler de lui en Suisse à l'avenir ?

Nous venons d'ouvrir notre premier Polestar Space à Zurich et notre première Polestar Destination à Genève. Outre notre modèle de vente exclusivement en ligne, la présence physique est très importante pour nous : il faut aussi pouvoir conduire nos véhicules et les découvrir en direct. Avec notre concept "2 on Tour", nous proposons en outre des essais de la Polestar 2 à différents endroits dans toute la Suisse. Dans notre communication, nous voulons continuer à challenger les opinions et les structures figées. Enfin, nous nous réjouissons de présenter la Polestar 3, notre SUV de performance, au cours du second semestre.


Cette interview a d'abord été publiée dans m&k édition papier 5/2022.

(Visité 516 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet