Brasserie Eichhof : brasser plutôt que parler

La bière traditionnelle lucernoise a une nouvelle image et lance une offensive publicitaire en Suisse alémanique - avec Publicis comme nouvelle agence. Et une campagne avec très peu de mots, mais beaucoup de films.

eichhof

Ces dernières années, Eichhof s'est concentré sur le marché local et a mis l'accent sur la culture et les coutumes de la Suisse centrale dans sa communication. Aujourd'hui, l'accent est à nouveau mis sur ce qui fait la passion d'Eichhof depuis 1834 : le brassage de la bière. Les six médailles d'or obtenues lors du dernier Swiss Beer Award prouvent qu'ils y parviennent très bien.

En conséquence, les brasseurs d'Eichhof passent maintenant au premier plan. On sent cependant qu'ils préfèrent consacrer leur temps précieux à leur compétence principale et brasser de la bière en arrière-plan. Pour "Von Brauern, die lieber brauen als reden" (Des brasseurs qui préfèrent brasser plutôt que parler), diverses adaptations ont été réalisées en collaboration avec le réalisateur Jon Barber. Il s'agit notamment de spots télévisés et cinématographiques ainsi que d'une multitude de films destinés spécifiquement aux chaînes numériques. Sur Instagram Stories, par exemple, les brasseurs profitent de ce format serré pour sortir de chez eux. Dans le cas d'une publicité choc, ils sont heureux que la publicité ne dure que 6 secondes. Et s'il doit s'agir d'un quiz sur le cinéma et la culture sur les médias sociaux, faites-en sorte que vous n'ayez pas à en dire beaucoup.

Claudia Ziltener (Publicis consultancy) sur le positionnement de la marque Eichhof :
"Après le rachat par Heineken en 2008, Eichhof a d'abord dû s'occuper de ses clients réguliers en Suisse centrale. Il en résulte une communication qui célèbre principalement les traditions locales et la région. Pour faire le saut vers le reste de la Suisse alémanique et, surtout, vers les zones plus urbaines, la marque a dû réfléchir soigneusement aux valeurs qui sont considérées comme populaires dans toute la Suisse alémanique et qui, en même temps, correspondent bien à Eichhof."

Johannes Raggio (directeur de la création chez Publicis) sur la genèse de l'idée :
"L'apport est venu de notre stratégie : les Suisses centraux sont des faiseurs. Il y a des gens qui aiment parler de ce qu'ils font. Et puis il y a ceux qui préfèrent agir plutôt que de parler. Il y en a beaucoup en Suisse centrale. Et d'une certaine manière, Peter Brönnimann et moi pensons la même chose : nous préférons réaliser des idées plutôt que de parler de la façon dont nous les avons conçues.

Responsable à Eichhof : Christian Weise (directeur du marketing), Sami Ackermann (chef de marque), Janine Beeler et Remo Vinceré (chef de marque junior). Responsable chez Publicis : Claudia Ziltener, Angelos Apostolidis (Conseil), Lena Altorfer (Stratégie), Johannes Raggio, Peter Brönnimann (CD), Jan Kempter (Texte), Marvin Hugentobler (Direction artistique), Anatole Comte, Dominik Locher (Graphisme), Matthias Koller (Directeur général), Thomas Wildberger (CEO). Responsable de la production : Jon Barber (réalisateur), Stories (production de films), Jingle Jungle (son). Responsable à Prodigieux : Suzana Kovacevic (Achat d'art).

(Visité 262 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet