La publicité retouchée doit désormais être signalée en Norvège

En Norvège, les influenceurs et autres créateurs de publicité doivent désormais indiquer explicitement si l'apparence des personnes a été modifiée dans les publicités. Une modification de la loi est entrée en vigueur vendredi dans le pays scandinave.

Norwegen

En conséquence, les apparences retouchées ou manipulées d'une autre manière doivent être accompagnées d'une mention circulaire uniforme dans les annonces payantes. Cela concerne la forme, la taille et la peau du corps, c'est-à-dire par exemple les modifications de la forme du visage, les épaules plus larges et les hanches plus étroites.

Cette mesure doit contribuer à faire prendre conscience aux consommateurs que les personnes ne sont pas toujours montrées dans la publicité comme elles le sont en réalité. Il s'agit en fin de compte de présenter des corps moins idéalisés dans les publicités et de protéger ainsi surtout les plus jeunes. "Nous disposons enfin d'une mesure puissante contre les pressions corporelles malsaines auxquelles les enfants et les adolescents sont particulièrement exposés", a déclaré la ministre norvégienne de l'Enfance et de la Famille, Kjersti Toppe.

L'obligation d'étiquetage s'applique à tous les médias classiques et sociaux et très explicitement aussi aux influenceurs et autres personnes qui mettent en ligne des publicités sur Internet et dans les médias sociaux. Ceux qui ne s'y conforment pas risquent une amende. La mention doit représenter environ sept pour cent de la surface de l'image et être placée de manière bien visible dans le coin supérieur gauche de la publicité. La responsabilité peut être engagée aussi bien par ceux qui ont créé la publicité que par les annonceurs qui veulent gagner de l'argent avec celle-ci. (SDA)

(Visité 154 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet