L'équipe éditoriale de la SDA demande la séparation du travail éditorial et commercial à Keystone_SDA

La rédaction de l'ATS craint que l'entreprise fusionnée Keystone_SDA doive travailler dans un but lucratif. Impressum et Syndicom considèrent que la mission de l'agence de presse est ainsi menacée et exigent, dans une résolution des assemblées de rédaction, une stricte séparation du commerce et de la rédaction.

keystone-sda-t

Fin octobre, on a appris que l'ATS et Keystone devaient fusionner (Werbewoche.ch rapporté). Les plans du conseil d'administration et de la direction se précisent. Selon l'association de journalistes Impressum, l'agence de presse largement indépendante et sans pression du profit doit devenir "une vache à lait qui doit dégager des rendements annuels". L'assemblée d'entreprise des journalistes de l'ATS s'y oppose résolument et a adopté une résolution commune.

La Commission de la concurrence (Comco) devrait approuver la fusion prévue de l'ATS et de Keystone au printemps 2018, suppose Impressum. C'est le début d'un processus qui sera déterminant pour la qualité de l'information en Suisse. Les signaux envoyés par le conseil d'administration et la direction désignés sont "préoccupants et devraient inquiéter les politiques et la population".

Le rendement plutôt que le service

La nouvelle entreprise Keystone_SDA poursuit des objectifs de rendement et versera à moyen terme un dividende aux actionnaires, peut-on lire dans un communiqué envoyé par Impressum et Syndicom. Il s'agit d'un changement de paradigme. Jusqu'à présent, l'ATS était un prestataire de services pour ses propriétaires, les éditeurs de médias suisses. Elle ne devait pas faire de bénéfices, mais fournir une information de haute qualité sur toutes les régions du pays à un prix de revient. Cela est désormais menacé.

Pression sur les prix de la part des clients

L'ATS se trouve depuis toujours dans la situation difficile où ses plus gros clients sont aussi ses plus gros actionnaires. Ces clients, qui profitent déjà de la fusion en tant qu'actionnaires, font maintenant pression sur les prix des prestations de l'agence de presse, poursuit le communiqué. Comme les négociations ont traîné en longueur, le conseil d'administration de l'ATS ne pourra adopter le budget pour l'année 2018 que ce mercredi. La rédaction craint maintenant une nouvelle baisse des recettes.

Les RP plutôt que le journalisme

L'association professionnelle Impressum et le syndicat des médias Syndicom craignent qu'en raison des attentes de rendement et de la pression sur les prix, les RP et le journalisme se mélangent dans la nouvelle structure d'entreprise. Tant l'ATS (News Aktuell) que Keystone (PPR Media) produisent déjà des contenus commerciaux. Après la fusion, la rédaction de l'ATS s'inquiète de l'indépendance journalistique et exige que le journalisme et les RP soient clairement séparés dans la future entreprise, y compris au niveau du personnel. Avec de telles attentes en matière de rendement et un dumping simultané sur les prix, la menace de suppressions de postes plane. Certains départements de l'ats semblent également menacés, tout comme la formation des jeunes journalistes.

Résolution adoptée à une large majorité

Lors de différentes assemblées d'entreprise, les journalistes de l'ATS ont adopté une résolution avec une seule voix contre. Dans cette résolution, ils posent des exigences claires à la direction et au conseil d'administration.

  • Pas de mélange des genres entre RP et journalisme
  • Pas d'offres gratuites comme la vidéo ou des rabais cachés
  • Une structure de coûts transparente
  • Une représentation rédactionnelle au sein de la direction
  • Maintien des places de formation pour les stagiaires

Le personnel attend de la direction une discussion transparente qui se déroule immédiatement et avant l'adoption d'une nouvelle stratégie.

Plus d'articles sur le sujet