Il faut que ce soit six secondes

Radio privée En été, Radio Munot recevra pour la première fois les données de Radiocontrol - mais maintenant les annonces de l'heure des nouvelles sont inexactes.

Radio privée En été, Radio Munot recevra pour la première fois les données de Radiocontrol - mais maintenant les annonces de l'heure sont inexactes.Depuis deux bonnes années, l'horloge de Radiocontrol mesure l'utilisation des stations de radio privées et publiques - mais il n'y a pas eu de données pour Radio Munot jusqu'à présent. En effet, la radio locale de Schaffhouse reprend depuis des années les informations de Radio DRS 1 et son programme de nuit à la même heure. Mais comme le système Radiocontrol ne peut pas toujours identifier la station effectivement écoutée par l'auditeur lorsque des contenus identiques sont diffusés au même moment, aucune donnée claire n'a pu être présentée pour Munot. Avec des conséquences pour la station privée : notamment en raison de l'absence d'audience, Munot a été exclu des pools ou du moins n'était plus un partenaire souhaité.Depuis le début de l'année, le problème semble avoir été résolu. Cependant, elle n'a pas été résolue par le service de recherche de la SSR, mais par Munot lui-même : Un dispositif dit de retardement audio installé à Munot retarde de six secondes la diffusion des sections du programme DRS. Cette différence de temps par rapport à Radio DRS est suffisante pour que Radiocontrol puisse assigner correctement les auditeurs. Walter Studer, directeur général de Munot, déclare : "Nous voulons apparaître à nouveau dans les évaluations nationales."
Mais même cette solution n'est pas sans poser problème : Les annonces horaires faites par les présentateurs de la DRS sont désormais imprécises sur Munot car elles sont diffusées six secondes plus tard. Schaffhausen accepte cette petite inexactitude, mais Studer n'est pas entièrement satisfait. "La radio-horloge a divers problèmes. Mais le problème de la reprise des programmes risque de devenir un point de friction au niveau international. À long terme, il est inadmissible qu'une station doive diffuser son programme en différé parce que la méthode de mesure est inadaptée", critique-t-il.
Markus Knöpfli

Plus d'articles sur le sujet