Marché publicitaire : le premier semestre se termine en hausse

Selon la tendance du marché publicitaire de Media Focus, le mois publicitaire de juin, avec 482,7 millions de francs bruts, se situe 15,6 pour cent au-dessus de la valeur de l'année précédente. La forte tendance à la hausse des cinq premiers mois est donc en léger recul.

Media FocusContrairement aux années pré-Corona, le recul marqué de la pression publicitaire en juin n'a pas eu lieu. Au niveau sectoriel, les plus fortes augmentations sont observées dans les secteurs du tabac, de l'énergie, des télécommunications et de l'événementiel.

Le premier semestre publicitaire 2022 s'achève sur un chiffre réjouissant de 3 149,8 millions de francs bruts. Le marché publicitaire suisse se situe ainsi 41,3 % au-dessus de la valeur de l'année précédente, 37,6 % au-dessus de la valeur de 2020 et même 8,6 % au-dessus de la valeur de 2019.

Pression publicitaire sur le marché global

L'évolution de la pression publicitaire en juin 2022 en millions de francs bruts

Media Focus
L'évolution de la pression publicitaire en février 2022 en millions de francs bruts. (Image : Media Focus)

Le commerce de détail avec une nette avance

16 secteurs peuvent augmenter leur pression publicitaire en juin. Ce sont surtout les produits du tabac (+163,6%), l'énergie (123,0%) et les télécommunications (108,7%) qui battent assidûment le tambour publicitaire et augmentent la pression publicitaire à trois chiffres. Les événements (+88,3%) poursuivent eux aussi leur tendance à la hausse.

Les trois premières branches sont le commerce de détail (+24,3%), les loisirs, la gastronomie, le tourisme (+33,8%) et la construction, l'industrie, l'aménagement (+63,1%), qui ont toutes réussi à augmenter leur pression publicitaire à deux chiffres en juin.

Ces branches occupent également le podium YTD. Ici, c'est surtout le commerce de détail qui continue à se montrer fort et se place nettement devant la construction, l'industrie, l'aménagement et les loisirs, la gastronomie et le tourisme.

Le nettoyage en baisse

Cinq secteurs enregistrent une baisse de la pression publicitaire par rapport au même mois de l'année précédente. La plus forte réduction est observée dans le secteur de l'alimentation (-35,2%). En valeur absolue, ce sont surtout les segments de produits Barres chocolatées, Fromage (dur + coupé), Pralines, Fromage (frais) et Pâtisseries (sucrées/biscuitées) qui sont à l'origine de cette évolution négative.

Comme les mois précédents, la branche Nettoyage (-30,8%) enregistre un net recul. Il est également en retard sur l'année (-37,61 pp2j) et se trouve donc en bas du classement. Les initiatives et campagnes (-26,7%), les cosmétiques et soins du corps (-26,3%) et les transports (-7,4%) font également partie des perdants en juin. Le secteur des véhicules (-4,8%) est le seul autre secteur à se situer légèrement en dessous de la valeur de 2021.

Top annonceurs & produits

Le top des annonceurs et des produits et services les plus promus (sans la publicité d'assortiment, d'image et les catégories collectives) en juin.

mix média pour le mois de juin

(Visité 111 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet