Mois de la publicité juillet : Corona et le marasme de l'été

La valeur ajoutée brute s'est élevée à 369,3 millions de francs suisses en juillet. Cela correspond à une augmentation de 11,3 % par rapport au même mois de l'année dernière. Selon la tendance du marché publicitaire de Media Focus, la valeur totale des imprimés publicitaires depuis le début de l'année est toujours légèrement supérieure à celle de l'année précédente (+1,1%).

Une reprise peut être observée après l'effondrement de Corona de l'année dernière, mais l'effondrement de l'été est clairement perceptible. Par rapport au mois précédent, la pression publicitaire a été sensiblement réduite (-14,5%). Un regard sur les années précédentes montre que la mévente estivale a été particulièrement sensible en 2018 (-33,5%). En 2019 (-16,4%) et 2020 (-18,4), les réductions se situent à un niveau similaire à celui de cette année.

Pression publicitaire sur le marché global

Evolution de l'impression publicitaire à partir de juillet 2021 en millions de francs bruts

Industries : Médias avec la plus forte augmentation

Les médias (+140,6%), l'énergie (+51,9%) et les cosmétiques et soins personnels (+34,6%) figurent parmi les trois principaux secteurs gagnants en juillet.

Le mois de juillet n'a rien changé dans le top 3 du classement sectoriel YTD. Le classement est totalement identique à celui du mois précédent. La vente au détail, l'alimentation et les initiatives et campagnes restent dans le top 3.

Mais le secteur des loisirs, de la gastronomie et du tourisme, qui avait toujours été ancré dans le top 3 les années précédentes, peut à nouveau faire état d'une pression publicitaire accrue en juillet et d'une augmentation de 32,6 % par rapport au même mois de l'année précédente. Il reste à voir si le secteur peut se battre pour revenir dans le top 3 d'ici la fin de l'année. Ceci est également vrai pour la finance, qui se montre à nouveau nettement plus forte en juillet (+20,4%).

Seuls 6 secteurs enregistrent une baisse en glissement annuel

Seuls 6 des 21 secteurs ont réduit leurs effectifs en juillet par rapport au même mois de l'année précédente. En termes de pourcentage, la réduction la plus importante a été réalisée par Industrie du tabac (-37.2%). En termes absolus, elle est toujours à la dernière place. Depuis le début de l'année, la pression publicitaire du secteur est néanmoins supérieure de 32,1 % à la valeur de 2020. Toutefois, les autres baisses se situent dans une fourchette de pourcentage à un chiffre, ce qui explique qu'une augmentation globale puisse être observée.

Top du mois

Les principaux annonceurs et les produits et services les plus annoncés (à l'exclusion de l'assortiment, de la publicité par l'image et des catégories collectives) au mois de juillet.

Media Mix pour le mois de juillet

(Visité 194 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet