L'EURO 2020 pousse le marché suisse de la publicité télévisée

Le mois publicitaire de juin s'est clôturé avec une valeur de 430 millions de francs bruts. Par rapport à l'année précédente, qui avait été frappée par Corona, elle peut ainsi enregistrer une hausse de 6,4 %, mais la valeur reste légèrement en retrait par rapport à celle de 2019 (-5,5%), comme le montre la tendance du marché publicitaire de Media Focus.

Le 1er semestre publicitaire 2021 se clôture avec 2'340 millions de francs bruts. Le marché publicitaire accuse ainsi un retard de 0,4 % par rapport à la valeur de l'année précédente et même de 19,4 % par rapport à la valeur de 2019.
L'aplatissement de la pression publicitaire en juin annonce, comme d'habitude, la mévente estivale en 2021, mais les championnats d'Europe avec des espaces publicitaires coûteux vont dynamiser le marché télévisuel suisse et aplanir quelque peu le déclin.

Au cours de l'année exceptionnelle écoulée, la courbe de la présence publicitaire a de nouveau affiché une forte tendance à la hausse après le premier verrouillage. À l'approche des Jeux olympiques, il reste à voir quelle sera la force de la mévente estivale en 2021.

Pression publicitaire sur le marché global

Evolution de l'impression publicitaire à partir de juin 2021 en millions de francs suisses bruts

Deux tiers des secteurs sont à nouveau en croissance

13 secteurs ont été plus actifs en juin et ont pu augmenter leur pression publicitaire. Le secteur des médias affiche une performance publicitaire nettement plus forte en juin (+107,7%). Cependant, un regard sur la valeur YTD montre que le secteur est toujours l'un des trois secteurs avec la plus grande réduction (-25,4%).

Le tableau est similaire pour les opérateurs de transport, qui sont en hausse de 86,7 % en juin, mais sont encore plus en retard en cumul annuel (-23,6%).

En termes absolus, l'industrie alimentaire doit également être mentionnée à ce stade. Il s'agit du deuxième secteur le plus visible depuis le début de l'année, avec une impression publicitaire de 256,2 millions de francs suisses et une augmentation actuelle de 15,8 %. En juin, l'augmentation en pourcentage était encore plus forte, à 26,9 %. Le plus grand déclencheur est le groupe de produits chocolat + confiserie, qui comprend également le deuxième produit le plus annoncé en juin, Kinder Bueno. Comme le commerce de détail diminue dans le même temps (-3,2%), l'écart avec l'industrie en tête du classement se fond.

Les gagnants de la publicité en juin comprennent également le tabac (+77,2%), l'énergie (+46,1%) et les cosmétiques et soins personnels (+44,4%), qui ont tous également augmenté en cumul annuel. Depuis le début de l'année, 13 secteurs au total ont dépassé la valeur de l'année précédente.

Les télécommunications enregistrent la plus forte baisse

En juin 2021, huit industries réduisent leur pression publicitaire, dont quatre à deux chiffres. Toutefois, seules trois de ces industries sont en retard sur leur valeur semestrielle de l'année précédente. Les télécommunications (-29.1%) affichent la baisse la plus significative, réduisant leur impression publicitaire de près d'un tiers en juin. Toutefois, depuis le début de l'année, l'industrie est légèrement au-dessus de la valeur de l'année dernière (+3,3%).

Les services (-19,6%) ont également reculé en juin, comme en mai, et sont également bien en retard sur l'année précédente (-21,7%).

En outre, les véhicules (-18,0%), la construction, l'industrie, l'ameublement (-15,3%), la pharmacie et la santé (-9,1%), le commerce de détail (-3,2%), la mode et les sports (-1,4%) et le nettoyage (-0,3%) diminuent.

Top du mois

Les principaux annonceurs et les produits et services les plus annoncés (à l'exclusion des catégories assortiment, publicité par l'image et collectif) en juin

mix média

Media Mix pour le mois de juin

(Visité 84 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet