Wunderman Thompson pour l'EPER : "Aider commence par regarder".

La campagne actuelle de Wunderman Thompson pour l'Entraide Protestante Suisse EPER met en lumière les problèmes sociaux après Corona.

HEKS

Les conséquences de la pandémie de Corona accentuent l'écart entre les riches et les pauvres, en Suisse également. Le nombre de personnes au chômage de longue durée a triplé. Les travailleurs précaires et les sans-papiers ont moins de possibilités de gagner de l'argent. Les personnes isolées sont devenues encore plus seules. Et tout cela passe largement inaperçu aux yeux du public. La nouvelle campagne pour l'EPER met le projecteur sur ces problèmes et les place au centre de la société, au sens propre du terme.

Selon une enquête de l'EPER auprès de la population, à laquelle plus de 1000 personnes ont participé, les personnes interrogées pensent que la gastronomie, la culture et l'événementiel ainsi que les personnes âgées et les enfants ont le plus souffert de la pandémie. La raison en est peut-être que les défis de ces groupes de population ont été très présents dans les médias pendant la crise. Cependant, les problèmes des personnes en marge de la société se trouvent dans "l'angle mort" de la population, car les points de contact manquent et la couverture médiatique aussi. La nouvelle campagne nationale de l'EPER veut changer cela - en rendant visibles publiquement les conséquences sociales de Corona et en créant ainsi une solidarité au sein de la société.

Coup de projecteur sur les conséquences sociales

La campagne met l'accent sur les problèmes des personnes en marge de la société. Et ce, en utilisant un spot qui existe au cœur de Zurich : L'installation lumineuse sur la Heimplatz, où le soir, des points lumineux colorés balayent l'environnement. Aux endroits où les points lumineux multicolores se déplacent, des settings authentiques ont été installés, qui représentent les problèmes des personnes concernées. Par exemple, une cuisine peu équipée avec un réfrigérateur dans lequel il manque souvent même le strict nécessaire. Les films mettent en lumière trois scènes touchantes, telles qu'elles se produisent actuellement des milliers de fois dans toute la Suisse suite à la crise de Corona. Le message est clair : il faut regarder et aider maintenant.

La campagne invite à regarder

Tous les supports publicitaires mènent à la page de renvoi Heks.ch/regarderVous y trouverez des informations détaillées et des histoires personnelles sur les différents projets de l'EPER. En faisant un don ou en signant une pétition, chacun peut contribuer à améliorer la situation des personnes concernées en Suisse.

La campagne est visible dès maintenant à la télévision, via des annonces en ligne et sur les médias sociaux, des annonces et des affiches. En outre, des dépliants sur les dons, des affiches et des publicités sur les médias sociaux adaptés à la campagne sont utilisés autour du Dimanche des réfugiés du 18 juin 2022.


Responsable à l'EPER : Hanspeter Bigler (responsable du secteur Communication/Marketing), Brigitte Roth (responsable du département Marketing/Fundraising), Nina Fink, Andrea Oertli (chargée des thèmes en Suisse). Responsable chez Wunderman Thompson : Swen Morath (co-CEO), Marika Magnuszewska (AD), Julia Staub (texte), Saskia Kremser (stratégie), Stephan Lanz, Nadine Treier (conseil), Kim Prinzing (DTP). Shining Film AG x Film couleur : Laurent Arber, Florian Brunner (production), Hannah Dobbertin (réalisation), Elia Grunder (caméra), Lea Hättenschwiler (set design), Nicolas Bechtel (montage), Simon Hardegger (color grading), Leonardo Sanfilippo (supervision). Photographie : Jonathan Heyer.

(Visité 223 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet