L'OFSP veut motiver les jeunes à se faire vacciner via les médias sociaux

Les adolescents et les jeunes adultes doivent être incités à se faire vacciner contre le Covid grâce à des vidéos divertissantes diffusées sur les médias sociaux. Mardi, l'OFSP a lancé une campagne sur TikTok, Youtube et autres.

Avec trois courtes vidéos d'échec, l'OFSP veut montrer aux jeunes de 12 à 29 ans qu'ils doivent oser se faire vacciner avec le Covid, comme l'indique une information aux médias de l'Office fédéral de la santé publique OFSP mardi. Les clips auto-ironiques avec de jeunes protagonistes, dans lesquels les choses tournent mal, sont destinés à apaiser les craintes "diffuses" des jeunes vis-à-vis de la vaccination.

Le taux de couverture vaccinale chez les garçons a encore du potentiel, selon l'OFSP. Virginie Masserey, chef de la section de contrôle des infections, a déclaré lors de l'événement virtuel que 27 % des jeunes âgés de 12 à 19 ans avaient reçu les deux doses du vaccin jusqu'à présent. 40,6 % avaient reçu une dose jusqu'à présent. Parmi les jeunes âgés de 20 à 29 ans, 46 % ont été entièrement vaccinés jusqu'à présent, a déclaré M. Masserey. 56 % d'entre eux ont reçu une dose.

Une vie quotidienne plus facile

La vaccination n'apporte pas seulement des avantages sanitaires, mais aussi des avantages sociaux - la vie quotidienne redevient plus facile, qu'il s'agisse de sortir ou de voyager. Les conséquences psychologiques de la pandémie devraient également être réduites. C'est le cas, par exemple, de la suppression de la quarantaine.

Ces avantages sont souvent aussi les motivations des garçons à se faire vacciner. D'autant plus qu'un certificat est exigé depuis lundi pour que les jeunes de 16 ans et plus puissent se rendre dans de nombreux lieux couverts. "La vaccination permet aux garçons de revenir à la normalité", explique M. Masserey.

Selon l'OFSP, le coût de la campagne s'élève à 230 000 francs suisses, dont 70 % sont destinés aux frais de diffusion dans les médias sociaux. La campagne sera également diffusée sur les chaînes conventionnelles en public à partir du 5 octobre, ajoute-t-elle.

Depuis fin août, l'OFSP recommande la vaccination de tous les adolescents de plus de 12 ans. Il est rare que les garçons développent des formes graves du virus. Mais ils doivent aussi être protégés des effets du virus, par exemple de Long Covid. Selon M. Masserey, les personnes vaccinées sont non seulement moins susceptibles de transmettre le virus, mais le développement d'autres variantes du virus est également réduit. D'autres campagnes sont prévues. (SDA)

 

(Visited 939 times, 3 visits today)

Plus d'articles sur le sujet