Doubt et Jung von Matt Limmat sont à la recherche de personnes ayant un sixième sens pour les puces.

La campagne parapluie actuelle de Zweifel montre : Tous les sens des experts en puces sont aiguisés pour les puces. Maintenant, Zweifel recherche les experts en puces parmi les fans de Zweifel avec une mystérieuse collection Sixth Sense. En plus des "Chips for Life", le premier Zweifel NFT les attend.

Six nouvelles saveurs. Toutes avec le même look, numérotées de 1 à 6. Mais qui peut découvrir quels ingrédients se cachent derrière ces saveurs mystérieuses ? Ce lundi, Zweifel lance le Sixth Sense Challenge dans toute la Suisse. Le cœur de la campagne est constitué de six variétés de chips nouvellement développées, qui doivent mettre les sens des fans de Zweifel à l'épreuve. Ils sont étiquetés avec un numéro au lieu de leur saveur.

Les nombreuses allusions sur les médias sociaux y font également référence. Grâce à ces conseils, vous pouvez même prouver votre sixième sens en matière de chips sans avoir à essayer vous-même les nouvelles chips. Les dégustations d'influenceurs suisses sont tout aussi utiles que les playlists Spotify thématiques ou les enregistrements macro des ingrédients. Ceux qui préfèrent se fier à leur propre sens du goût peuvent trouver la collection dans la boutique en ligne de Zweifel.

Différentes tendances dans une même campagne

Avec cette campagne, Jung von Matt Limmat innove pour Zweifel et intègre diverses tendances actuelles. Par exemple, certains conseils sont chuchotés en tant que contenu ASMR ou emballés dans de courtes vidéos ludiques par des influenceurs connus.

Un motif Sixth Sense, également noir et blanc, a été conçu par le Studio Tom Pfister pour l'aspect général de la campagne, qui se reflète dans l'emballage des nouveaux parfums, dans le centre de la campagne et dans les éléments animés des médias sociaux.

Art numérique et NFT

Tous les fils de la campagne s'écoulent vers Sixième sens.ch ensemble. Ici, les fans peuvent participer au défi et voir tous les indices des différentes saveurs regroupées. Ceux qui les devineront tous correctement et prouveront ainsi leur sixième sens en matière de jetons auront non seulement la chance de gagner des "jetons pour la vie", mais obtiendront également un accès immédiat à la collection numérique Sixth Sense Art. Il a été développé par Ozelot Studios, tout comme le premier NFT douteux. Seuls les fans de Zweifel qui ont correctement deviné les six saveurs peuvent postuler pour cette dernière.

La campagne débute lundi sur Instagram, Facebook et TikTok en allemand et en français et se poursuit jusqu'à la mi-octobre. Elle est accompagnée de la campagne ombrelle actuelle de Zweifel, qui est présente avec des TVC, des mesures OOH et DOOH. (Werbewoche.ch rapporté).

 

 

 


INTERVIEW

"Une idée qui correspond à l'air du temps".

Philip Honegger, responsable du marketing et de la communication chez Zweifel, et Annette Häcki, directrice exécutive de la création chez Jung von Matt Limmat, sur la collaboration, les surprises et l'innovation dans les entreprises traditionnelles.

AdvertisingWeek.ch : Zweifel lance la campagne "Sixième sens", invitant tous les fans de Zweifel à prouver leur sixième sens pour les chips. Comment est née l'idée de ce projet ?

Philip Honegger : L'idée est née d'une étroite collaboration entre les responsables de la communication de Zweifel et Jung von Matt Limmat. Il était très important pour nous de valoriser et d'impliquer encore plus nos consommateurs. Après tout, nous sommes peut-être des spécialistes des chips, mais nos clients sont des spécialistes de la consommation de chips.

Annette Häcki : Nous travaillons avec Zweifel dans le cadre d'un modèle de collaboration étroite dans lequel nous nous remettons constamment en question et nous nous stimulons mutuellement. Ce cadre constitue le terrain propice à un projet comme "Sixième sens". Cela n'aurait pas été possible sans cette collaboration intensive. La complexité du projet était énorme, tout comme le nombre de personnes impliquées.

Au cœur de la campagne se trouvent six nouvelles variétés de chips. Comment les saveurs ont-elles été choisies ? Y a-t-il des saveurs que les fans réclament depuis longtemps ?

Honegger : Nous cherchons délibérément à créer un effet de surprise. Les nouveaux arômes ne s'appuient donc pas sur les variétés existantes et sont plutôt inhabituels pour des chips. Ce qui rend bien sûr la chose plus difficile, mais aussi beaucoup plus excitante et divertissante.

Häcki : Et le divertissement est, bien sûr, le but recherché. Il ne s'agit pas de lancer de nouvelles variétés avec le plus de succès possible. Les amateurs de Zweifel devraient plutôt s'intéresser aux saveurs de manière ludique, en faisant appel à tous leurs sens, et en s'amusant.

La campagne est très présente sur les médias sociaux. Quels sont les éléments de la campagne ?

Honegger : Nous avons un positionnement très large, et pas seulement sur les médias sociaux. Pour cette campagne, nous travaillons avec de l'affichage, de l'affichage dynamique, de la télévision et de l'activation de points de vente qui attirent l'attention, avec des échantillons de produits savoureux et, bien sûr, avec du contenu social intéressant. Destiné à un groupe cible de communication extrêmement large, mais conçu et contrôlé spécifiquement pour chaque groupe.

Häcki : Il était important pour nous que la campagne fonctionne facilement et rapidement, quel que soit le point d'entrée. Que ce soit via un post d'influenceur ou un pack d'essai. Vous ne devriez pas et ne devez pas sentir à quel point l'histoire est complète et où elle se déroule. Chaque parcours utilisateur doit être intuitif.

À quoi ressemble ce contenu social ?

Honegger : Ici aussi, nous sommes très diversifiés. On y trouve par exemple des clips ASMR, abréviation de Autonomous Sensory Meridian Response, de courtes vidéos ludiques avec des influenceurs ou des macrophotos des ingrédients des nouvelles variétés. Ici aussi, bien sûr, l'objectif est d'activer de nombreux sens différents.

Dans le cadre de la campagne, il est prévu, entre autres, une Jeton non fongible. Comment l'idée est-elle née ?

Honegger : L'une des valeurs fondamentales de Zweifel est notre esprit pionnier, il fait partie de notre ADN, pour ainsi dire. Il était donc tout à fait approprié pour nous de réaliser avec le Zweifel NFT une idée qui correspond à l'air du temps.

Häcki : Bien sûr, tous les amateurs de puces ne savent pas ce qu'est un NFT. C'est clair avec une telle tendance et ce n'est même pas nécessaire. La logique qui sous-tend le parcours de l'utilisateur : plus les fans s'engagent avec Sixième sens, plus ils sont récompensés. Seules les personnes qui devinent correctement les six saveurs de chips peuvent postuler pour le NFT. De même, seuls ceux qui ont prouvé leur sixième sens pour les puces peuvent télécharger la collection d'art numérique. Le concours, quant à lui, est ouvert à tous ceux qui devinent correctement au moins une saveur.


Responsable en cas de doute : Gina Chiellino (coordinatrice marketing), Marina Domazet (responsable des médias numériques et du contenu), Pia Gaube (responsable des médias et des projets), Stephanie Hagg (responsable des produits), Marc Brändli (responsable du marketing numérique), Philip Honegger (responsable du marketing et de la communication). Responsable chez Jung von Matt Limmat : Cla Campell (texte), Luca Schneider (direction artistique), Ian Musgrove, Jan Theus, Mutasin Grabenhorst, Joelle Hauser (conception graphique), Florence Scherer, Anne Muhl (stratégie), Jeannine Schnetzler, Alexander Thöny (création sociale), Adam Keel (production de vidéos sociales), Arianne Dedual, Linus Konetschnig (Future Creative Leader Trainee), Melissa Diday, Marcel Walzl (Project Management), Christoph Kinsperger (Executive Strategy Director PR & Content), Annette Häcki (Executive Creative Director), Cyrill Hauser (Chief Client Officer). Responsable à Jung von Matt Impact : Carina Müller, Gabriela Oetliker (responsable du marketing en ligne), Dominik Habermacher (directeur général). Responsable chez Jung von Matt Services : Jlona Kopf, Chiara Killer, Lisa Moser (réalisation média). Partenaires externes : Studio Thom Pfister (conception du motif et du logo) ; Ozelot Studios : Manuel Fischer, Sebastiaan Cator, Johannes Koeberle (rendu 3D et conception sonore) ; COBOLT NetServices : Dev Gadgil, Kevin Meier (développement web) ; Tonstudios Z (enregistrement sonore).

(Visited 3 473 times, 2 visits today)

Plus d'articles sur le sujet