Jung von Matt Limmat : Des sportifs en salle, des bricoleurs et des pièges de la vie quotidienne

Neuf histoires courtes tirées d'une promesse de vie réelle : Les clients de la Mobilière participeront à son succès, quelle que soit leur relation avec la compagnie d'assurance. L'architecture et la narration de la campagne de financement des excédents de la Mobiliar sont résolument tournées vers le numérique.

Les publicités "Cher Mobiliar" ne correspondent pas du tout à votre sens de l'humour ? Êtes-vous une personne malchanceuse et faites l'expérience de réclamations à maintes reprises dans votre vie quotidienne ? Ou avez-vous passé votre colère à propos de votre téléphone portable cassé sur le service clientèle de Mobiliar ? Peu importe. Parce que quelle que soit ta relation avec la Mobiliar : Les clients continueront à bénéficier d'une réduction des primes d'un montant total de 220 millions de francs suisses en 2021.

Un aperçu de la vie des autres

Tel est le message véhiculé par la dernière campagne de la Mobiliar en faveur des fonds excédentaires. Et elle est constamment tournée vers le numérique. Le storytelling de la campagne se concentre sur l'essence d'une histoire, la raconte en quelques secondes seulement et fonctionne sans dialogue ni son.

Les spots commencent immédiatement par des situations plus ou moins quotidiennes : un basketteur s'adonne à sa passion entre ses quatre murs plutôt que sur le terrain, un bricoleur flotte soudainement dans les airs et le service clientèle de la Mobiliar reçoit un appel étrange. Dans chaque histoire, une fenêtre s'ouvre sur la vie des protagonistes, qui se referme après quelques secondes.

"Chacun d'entre nous peut se retrouver dans les diverses histoires. Les histoires sont tirées de la vie - authentiques et dans le style typique de la Mobilière, avec beaucoup d'esprit et de cœur", explique Lorenz Jenni, responsable du leadership de la marque et de la communication marketing de la Mobilière.

Le second décide

Pour la première fois, la campagne de fonds excédentaires de la Mobiliar utilise un dispositif de campagne complètement détaché de la télévision. "Le défi ici n'est pas la brièveté des histoires optimisées pour le digital-first, mais que l'attention soit au rendez-vous dès la première seconde", explique Annette Häcki, directrice exécutive de la création de Jung von Matt Limmat. Par conséquent, aucune dramaturgie uniforme n'a été choisie pour les neuf histoires, mais plutôt une logique narrative unique a été développée et mise en œuvre pour chacune d'entre elles.

La campagne actuelle du fonds d'excédents se déroulera dans toute la Suisse en allemand, français et italien à partir de la mi-avril.


Responsable à la Mobilière : Silvia Siffert, Nicole Bieri, Hanna Poffet (responsables de la communication marketing), Lorenz Jenni (responsable de la direction de la marque et de la communication marketing). Responsable chez Jung von Matt Limmat : Cla Campell (texte), Regine Cavicchioli, Luca Schneider (direction artistique), Florence Scherer, Anne Muhl (stratégie), Melissa Diday, Fiona Wishart, Adrian Haut (gestion de projet), Annette Häcki (directrice exécutive de la création), Stefan Naef (chef du conseil), Cyrill Hauser (chef de la clientèle). Responsable chez Jung von Matt Play : Michael Kindermann (directeur général), Natascha Imfeld (achat d'art). Responsable chez Jung von Matt Services : Pepe Kägi, Fabrizio Rutishauser, Jlona Kopf, Chiara Killer (réalisation média). Responsable chez Mediaschneider : Janine Nussbaumer (Directrice du service clientèle), Silja Achermann, Anna Perez (Consultants seniors). Responsable de Cadre dynamique : Jones (réalisateur), Filip Zumbrunn (directeur de la photographie), Luzius Fischer (producteur exécutif), Niels Vije (producteur), Marko Strihic (monteur). Autres partenaires : Our Colors (étalonnage) ; Yves Bachmann/ Visualeyes International (photographe) ; Jingle Jungle (son).

(Visité 672 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet