#WieDuUndIch : La nouvelle campagne de Pro-Infirmis se concentre sur un phénomène populaire sur Internet

Dans la nouvelle campagne de Pro Infirmis, les personnes handicapées occupent une place de choix sur Internet.

PI_Kampagne2020_Content-Slider_1218x580_D01

Un phénomène Internet inspire des personnes du monde entier et les incite à participer : Les photos d'enfants fidèlement reproduites avec l'original comme modèle figurent parmi les images les plus populaires sur Internet aujourd'hui. Ils combinent humour, nostalgie, affection et une pincée de "bizarrerie" pour créer une forme inspirante d'art sur Internet. Les personnes handicapées, en revanche, sont rarement représentées sur ces photos.

 

Hier comme aujourd'hui

Avec la campagne #WieDuUndIch, visible dans toute la Suisse dès le lundi 7 septembre 2020, Pro Infirmis montre une fois de plus que les personnes handicapées doivent être représentées et vues partout comme un élément naturel de notre société. Par conséquent : lorsque des adultes enfilent volontairement des ailes d'eau aux couleurs de l'arc-en-ciel ou enfilent leur pull tricoté par eux-mêmes dans le style chic des années 70, il n'y a qu'une seule raison valable : ils revisitent leur enfance de manière amusante. Peu importe que les personnes aient un handicap ou non, toutes les personnes sont égales ici. Pour la nouvelle campagne Pro Infirmis, les personnes handicapées ont fouillé dans leur album de photos d'enfance et ont montré des photos d'enfance qui ont une signification pour elles et qu'elles ont voulu recréer. Ce faisant, ils donnent un aperçu autodéterminé de moments personnels de leur enfance : C'est moi. Hier et aujourd'hui.

Huit sujets ont été recréés dans le cadre d'une séance de photographie professionnelle, en partie sur le lieu où la photo a été prise, en partie dans un studio de photographie avec des décors soigneusement recréés, et toujours avec des accessoires aussi fidèles aux détails que possible.

PI_Kampagne2020_Content-Slider_1218x580_D02

Les personnes touchées ne se laissent pas abattre

La nouvelle campagne de sensibilisation célèbre la vie. Il s'agit des moments les plus beaux et les moins beaux, et de tous les moments intermédiaires. En même temps, les photos sont des témoins contemporains de notre société et sont vues par les protagonistes dans leurs contextes respectifs : "Dans le passé, mes bras étaient encore cachés par un T-shirt", se souvient Lorenz Vinzens en faisant le point sur son passé et son présent très personnels. Ou encore : "Avec plusieurs voyageurs en fauteuil roulant, on nous a parfois fait monter dans des wagons de marchandises", raconte Jasmin Rechsteiner. Pour les personnes concernées, le handicap est une réalité de toute une vie qui exige beaucoup d'elles, mais elles ne se laissent pas abattre. Les sujets de la nouvelle campagne Pro Infirmis en sont la preuve. Ils se concentrent entièrement sur l'humanité de leurs protagonistes, sur leur développement et les changements qu'ils subissent au cours de la vie, comme toutes les autres personnes.

 

Une campagne sur les médias sociaux appelle à la solidarité

À partir du 7 septembre 2020, les affiches seront exposées dans toute la Suisse. D'autres protagonistes handicapés publieront leurs photos de Then Today sur les médias sociaux. Toutes les photos ainsi que les films de making-of et les interviews des protagonistes sont disponibles sur le site web de Pro-Infirmis.

Parallèlement à la campagne d'affichage, Pro Infirmis lance une campagne de solidarité sur les médias sociaux : Avec le hashtag #WieDuUndI, les utilisateurs peuvent décorer leur photo de profil Facebook et Instagram et montrer leur solidarité avec les personnes handicapées. L'objectif est que l'inclusion des personnes handicapées se fasse naturellement et partout, hors ligne et en ligne. Parce que : cela nous concerne tous.

Pour la campagne 2020, Pro Infirmis a travaillé avec l'agence CRK, comme l'année dernière. En 2019, des sujets publicitaires populaires ont été remis en scène pour montrer que les personnes handicapées ne figurent généralement pas dans les publicités. (Werbewoche.ch rapporté).

(Visité 131 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet