Wirz passe tout près du désastre pour la Suva

Avec la nouvelle campagne de la Suva, Wirz montre pourquoi les "règles vitales" doivent toujours être respectées dans la vie professionnelle.

SUVA_Film_1

Un travailleur forestier est presque tué par une épinette, un technicien par un bras robotique massif. Avec des images saisissantes, mises en scène de manière impressionnante, la campagne de Wirz à Suva montre des situations dans lesquelles, par hasard, personne n'a d'accident. Les films sont accompagnés d'une musique légère et se terminent par le message suivant : "La vie est belle tant qu'il ne se passe rien. C'est pourquoi nous avons les règles vitales de la Suva". La Suva a élaboré les "règles vitales" en collaboration avec les différents secteurs.

La campagne, qui fonctionne également sur des affiches, des publicités, des médias sociaux et sous forme de bannières numériques extérieures et animées, est un développement de la campagne de prévention de la Suva lancée au printemps 2016. Le message principal : aucun travail n'est si important que vous devriez risquer votre vie ou celle de vos employés pour l'accomplir.

Depuis des années, la Suva préconise d'arrêter immédiatement le travail en cas de violation d'une règle vitale et de ne reprendre le travail que lorsque la situation dangereuse a été éliminée. Néanmoins, la Suva a compté 55 accidents du travail mortels rien que l'année dernière. Dans 75 % des cas, au moins une règle vitale n'a pas été respectée.

SUVA_Film_3

Afin de maintenir la sensibilisation à ce sujet, Wirz a été chargé de développer et de mettre en œuvre une nouvelle campagne de communication. Cette démarche repose sur le constat empirique que pour chaque accident mortel, il faut compter environ 100 000 "conditions et actions dangereuses", c'est-à-dire des situations de travail dans lesquelles les employés n'évitent souvent les accidents que par hasard. La campagne rappelle qu'en respectant les règles essentielles, la prévention des accidents n'est pas laissée au hasard. 

"Wirz a réussi à saisir parfaitement un sujet important", déclare André Meier, chef du département de la sécurité au travail de Lucerne, en faisant l'éloge de la campagne. "Nous attirons l'attention sur la sécurité au travail sans mettre en scène un accident. Grâce à ces images spectaculaires, nous voulons sensibiliser le public au respect des règles vitales et montrer qu'il ne faut pas compter sur la chance au travail".

Livio Dainese, co-PDG et directeur créatif de Wirz, déclare : "Suva est une question de vie et de mort. Il s'agit de grands messages, de statistiques négatives et de données. Trouver une solution créative et humoristique est précieux et gratifiant." Il est donc d'autant plus heureux que la Suva ait accordé sa confiance à M. Wirz pour cette tâche.

4_SUVA_F12_Roboter

Responsable à Suva : André Meier (chef de la sécurité au travail Lucerne) ; Urs Schaad (chef de la communication marketing) ; Erwin von Moos (chef de projet campagnes), Beat Enderlin (chef de la communication sécurité au travail et santé) ; Guido Bommer, Peter Meier, Michael Kaufmann, Urs Limacher, Mario Schernthanner, Roland Schürmann, Adam Maurus, Hanspeter Röösli, René Benno Gauch (spécialistes de la sécurité Suva). Responsable à Wirz : Livio Dainese (CCO), Fernando Perez, Samuel Christ (ECD), Niels Schäfer (CD), Heinrich Schnorf (AD), Gioia Varesi, Elena Gabriel, Nico Schläpfer (Graphisme), Petra Dreyfus (COO), Lena Kast, Fabiana Imhof, Barbara Waldvogel (Consulting), Erasmo Palomba (producteur de l'agence), Adrian Huwyler, Björn Bippus-Brender, Mario Müller, Angelo Mabellini, Aline Herzog (XLAB), Cosima Lang (Wirz Storyline), Urs Krucker (stratégie), Désirée Guzzo, Sonja Jegen, Corinne Räber (PAO), Karin Gartmann (édition d'images). Photo : Holger Pooten, Emeis Deubel, Berlin (représentation), Versatile NYC (CGI/Postproduction). Film : Stories (société de production), Yves Bollag (producteur), Meret Früh (productrice déléguée), Tobias Fueter (réalisateur), Pascal Walder (directeur de la photographie), Klaus Hartl (département artistique), Benjamin Fueter, Alessandro Biffi (montage). Musique : Fabian Sturzenegger, Spacetrain.

(Visité 98 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet