Anniversaire peu glorieux : Foundry soutient Amnesty International

Ces jours-ci, nous célébrons le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Une raison de faire la fête ou non ? C'est le but de la campagne "Un-Happy Birthday" de Foundry pour Amnesty International Finlande.

unhappy-birthday-press2-t

Chez Foundry, l'agence de communication avec des bureaux à Berlin, Zurich et New York, nous avons des créatifs, des consultants et des stratèges du monde entier. C'est pourquoi nous n'avons pas seulement un ADN international. Nous avons également une certaine idée de ce que c'est que de quitter son pays d'origine et de repartir de zéro ailleurs. C'est d'autant plus difficile pour ceux qui ne l'ont pas choisi.

Les demandeurs d'asile font l'objet d'un débat animé. Foundry estime que le débat sur les droits de l'homme et la manière de les protéger ou de les renforcer est négligé. En particulier à l'occasion du 70e anniversaire des droits de l'homme, il convient de faire comprendre qu'il y a un besoin de rattrapage, même au milieu de l'Europe. Le fait que les demandeurs d'asile soient expulsés vers des pays et régions dangereux en est un bon exemple. Également en Finlande.

La réponse à la question de savoir si le 70e anniversaire de la Déclaration des droits de l'homme est une raison de célébrer ne peut donc être que oui ou non : Oui et non. Et c'est exactement l'idée de leur campagne : ils mettent en scène l'anniversaire sous le titre "Un-Happy Birthday : No Reason to Celebrate".

La campagne crée une plateforme pour tous ceux qui doivent faire face à la pratique actuelle de l'expulsion et aux conséquences parfois terribles qui en découlent : Les demandeurs d'asile concernés eux-mêmes, bien sûr, mais aussi leurs parents, amis et sympathisants. Certains demandeurs d'asile ont fui vers l'Europe à cause de la guerre, d'autres parce qu'ils étaient persécutés politiquement. Ce qu'ils ont tous en commun, c'est que l'expulsion vers des régions dangereuses menace souvent la vie et l'intégrité physique.

Unhappy Birthday Print 1
Unhappy Birthday Print 2
Unhappy Birthday Print 3
Unhappy Birthday Print 4

Les différents motifs de la campagne mettent en scène la contradiction flagrante entre le 70e anniversaire et la réalité terrifiante de l'expulsion vers des zones de crise ou des pays à haut risque. Elles montrent des demandeurs d'asile ou leurs soutiens racontant leurs histoires émouvantes - au milieu d'une décoration festive d'anniversaire comprenant un chapeau de fête sur la tête. Comme il se doit, la population est appelée à voter en vertu de Amnesty.fi signer une pétition contre les déportations vers des zones dangereuses.

Les médias utilisés sont les films, les publicités imprimées, les dépliants, les médias sociaux et les affiches classiques et numériques.

Responsable à Amnesty International Finlande : Nora Huhta ; Piia Mustonen ; Tomi Asikainen ; Vilma Vuorio. Responsable chez Foundry Berlin : Sacha Moser (partenaire créatif) ; Alexander Sistenich (concept) ; Sampo Hänninen (CD Art) ; Gregor Wollenweber (graphisme) ; Markus Neumann (conseil) ; Alexander Sistenich (concept). Photographie : Robert Lindström. Producteur sur place : Mete Sasioglu. Production de films : Réalisateur : Vanessa Vandy ; Producteur exécutif : Lamar Hawkins ; Producteur : Mete Sasioglu (Les Fils de Lumière) ; Casting : Nora Huhta & Mete Sasioglu ; Directeur de la photographie et 1er opérateur : Theofanis Kavvadas ; 2ème opérateur : Thomas William Poole ; 1er assistant : Erkka Immonen ; Gaffer & Grip : Hans Barck ; Meilleure fille : Senja Ruohonen ; Preneur de son : Jarno Muhonen ; département artistique : Tony Alfström ; superviseur de la post-production : Vanessa Vandy ; monteur : Joona Möttö ; concepteur sonore, compositeur et mixeur : Sakari Karjalainen (El Camino Helsinki) ; étalonnage : Matic Prusnik ; photographie de BTS : Jori Grönroos ; matériel : The Camera House / Valofirma.

(Visité 73 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet