Deuxième vie : Havas donne la parole aux personnes décédées

Publicité spéciale montres : Havas montre le temps sous un nouvel angle pour Maurice de Mauriac.

mdm-postkarte-a6-clarie-stiefel-t

Dans la plupart des cas, les publicités pour les montres ne diffèrent guère les unes des autres, tout se ressemble. L'effet de reconnaissance est ainsi perdu. La marque horlogère zurichoise Maurice de Mauriac innove donc et aborde le thème du temps d'une manière inédite. La campagne actuelle repose sur un constat simple : il existe deux types de temps. Il y a le temps que nous mesurons. Et il y a le temps que nous avons. L'heure sur l'horloge. Et le moment de notre vie.

Personne ne le sait mieux que quelqu'un qui a vécu une expérience de mort imminente. C'est pourquoi les personnes qui ont vécu une telle situation de première main ont leur mot à dire. Ils décrivent leur nouvelle compréhension du temps et l'évolution de leur relation avec celui-ci depuis lors. Les personnes interrogées ont éclairé le sujet sous un angle totalement nouveau.

Quatre personnes, quatre expériences. Il y a Claire Stiefel, qui s'est presque noyée quand elle était petite. Pour elle, le moment de la mort est la plus belle chose qui lui soit arrivée. Cet "état intemporel" qu'elle a ressenti est resté important pour elle jusqu'à ce jour. Robert Bartscher a tout vécu ensemble dans la mort - le temps a perdu sa linéarité, comme il le dit. Cette expérience a laissé une impression durable sur lui et sur ses opinions. Il en va de même pour Joachim S., qui, après avoir frôlé la mort, est reconnaissant pour chaque seconde qu'il lui reste à vivre, bien qu'il ait perdu un bras et une jambe. Et enfin Ursula Maerz : Pour elle, la mort a été une expérience traumatisante. Il lui a fallu un certain temps pour accepter qu'elle est "en heures supplémentaires", comme elle le dit.

Le cœur de la campagne est le microsite Mauricedemauriac.ch/second-lifeoù les protagonistes parlent de leur destin dans des films d'interview. Les accroches sur les médias sociaux, les bannières, les publicités et les affiches conduisent les utilisateurs vers le microsite à l'aide d'images percutantes. La campagne, qui a été lancée juste à temps pour le début de Baselworld, agit avec sensibilité comme un ambassadeur de Maurice de Mauriac. Et met en lumière un élément important sur lequel les personnes interrogées s'accordent : Le temps est l'une des choses les plus précieuses que nous possédons, et chacun devrait l'utiliser consciemment et bien pour lui-même. Second par second.

Responsable pour Maurice de Mauriac : Daniel Dreifuss, Leo Dreifuss, Jörg Kremer (responsabilité globale) Simon Kaserer (microsite). Responsable chez Havas : Frank Bodin (responsabilité générale), Patrick Beeli (direction créative), Martina Miani (direction artistique), Silja Rast, Patrick Bucher (texte), Alexandra Cron (conseil) ; Igor Santacattarina (d+p) ; Crunch (production du film) ; Lea Meienberg (photographie).

Plus d'articles sur le sujet