Agence de publicité Digitec Galaxus : plus de 3 millions de chiffre d'affaires pour son troisième anniversaire

L'agence de publicité Digitec Galaxus fête son troisième anniversaire. Nina Hoss a commencé à l'époque avec zéro chiffre d'affaires, zéro collaborateur et zéro client. Aujourd'hui, elle réalise plus de trois millions de chiffre d'affaires par an, emploie trois collaborateurs et compte plus de 50 clients.

DG AgencyLa DG Agency aide les partenaires de Digitec-Galaxus à mettre en œuvre des campagnes de marketing via différents canaux. Les services de l'agence comprennent entre autres le conseil et la mise en œuvre de campagnes de marketing en ligne, des pages de renvoi sur les propres portails ou des flyers en paquets avec un ciblage spécifique. En 2021, l'agence a réalisé, selon ses propres indications, un chiffre d'affaires de près de trois millions de francs. Et ce, pour la troisième année.

Lorsque Nina Hoss a commencé son premier jour de travail en mai 2019, elle avait devant elle une feuille blanche. "Vends donc quelques prestations de marketing à des annonceurs", y était-il écrit. En effet, Digitec Galaxus recevait régulièrement des demandes d'encarts publicitaires, d'annonces ou d'activités de sponsoring. A l'époque, il n'y avait pas d'offres groupées de la part de Digitec Galaxus.

DG Agency
Dirige l'agence depuis le début : Nina Hoss. (Image : Digitec Galaxus)

De l'étiquette de prix au premier million

Hoss a commencé par développer son offre et à y apposer une étiquette de prix. Elle ne s'est pas limitée à des mesures de marketing en ligne : Elle a élargi la palette de son offre avec des expositions en magasin, des flyers pour les colis et des annonces imprimées dans ses propres publications.

Au début, l'agence était un one-woman-show. "Mon travail comprenait toute la palette : développer des services, rédiger des offres et, pour finir, établir et présenter le reporting", explique Nina Hoss. "Ce faisant, nous devions préserver l'indépendance et la crédibilité de nos boutiques en ligne".

Digitec et Galaxus devraient donc rester libres de toute publicité financée par les fabricants. Sur ses propres portails, l'entreprise mise sur des contenus rédactionnels indépendants, des nouveautés sur les produits et des actions qui doivent offrir une valeur ajoutée aux clients. Hoss doit donc diffuser sa publicité sur d'autres portails tels que les médias sociaux ou Google, ou déclarer les contenus comme "sponsored content".

Dans son travail, Nina Hoss peut puiser à pleines mains dans le fait que Digitec Galaxus réalise presque tout le marketing lui-même. Seuls les spots TV sont réalisés en étroite collaboration avec une société de production. Le concept, le graphisme, la planification et l'achat des médias sont gérés en interne.

La première offre a été faite à Microsoft - avec succès. C'était un "hole in one", selon Hoss. Ont suivi des commandes d'Apple, Sony, Samsung, HP, Lego ou McDonalds. La DG Agency a réussi un véritable coup avec la campagne pour des meubles de designers italiens d'Italian Trade Agency. Le succès ne s'est pas démenti : 15 mois après son lancement, l'agence a franchi le cap du premier million de chiffre d'affaires.

Plus de quasi-agence

Peu à peu, la presse spécialisée s'est intéressée à l'agence, Werbewoche.ch a qualifié DG Agency de quasi-agence. Hoss ne trouve plus le terme approprié : "Quasi ? Quel attribut ! Nous agissons comme une agence complète avec des experts de toutes les disciplines du marketing". En plus des services de marketing, y compris la production des supports publicitaires, l'agence met en œuvre des mesures telles que la planification et le ciblage des médias ainsi que la création de "sponsored content". Pour ce faire, Hoss peut recourir aussi bien au graphisme qu'au category management et au marketing numérique et a désormais une équipe de trois personnes à ses côtés.

L'équipe de l'agence de publicité Digitec Galaxus. (Image : Digitec Galaxus)

L'appel du nord

Nina Hoss envisage l'avenir avec confiance : "Nous voulons continuer à créer de nombreuses campagnes de marketing cool et authentiques avec nos partenaires". Et pas seulement sur le marché suisse. "Le Nord m'appelle ! En août, je traverserai le Rhin pour me rendre à Hambourg, au siège allemand", révèle-t-elle. Elle veut y faire des plans avec ses collègues sur place pour conquérir le marché allemand avec la DG Agency.

(Visité 1 050 fois, 1 visites aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet