L'agence digitale Y7K est fermée

En 2014, quatre jeunes esprits ont fondé la startup Y7K, qui est aujourd'hui une agence numérique renommée. Néanmoins, les propriétaires actuels ont décidé de dissoudre l'agence à la fin du mois de juillet.

Y7K

À l'âge de 23 ans seulement, Samuel Alder, Ruben Feurer, Joris Noordermeer et Yves Sinka ont fondé Y7K. La start-up s'est rapidement transformée en une agence qui travaille pour des entreprises suisses de renom et emploie près d'une dizaine d'experts. Au cours des cinq dernières années, Y7K a travaillé pour des clients tels que les CFF, Vontobel, Kanton Zürich et Migros.

Néanmoins, les propriétaires actuels ont décidé de fermer l'agence afin d'explorer de nouvelles voies. C'est ce qu'ont annoncé les propriétaires vendredi matin. Feurer, Sinka et Krieg sont d'avis qu'ils se sont développés personnellement au cours des dernières années et que la décision de laisser Y7K derrière eux leur semble juste.

Ce n'est pas une décision facile, mais ils sont convaincus que le bonheur ne se trouve que si l'on a le courage de prendre de grandes décisions, se laissent citer les propriétaires.

Y7K a conçu et développé des logiciels, notamment pour les CFF, qui ont été consultés plusieurs millions de fois par mois. De nouveaux modèles commerciaux numériques ont été développés en collaboration avec des clients et introduits sur le marché. Et même chez Vontobel, on a pu challenger et participer à l'élaboration de nouveaux produits au niveau C. Au niveau de l'organisation également, Y7K a toujours remis en question le statu quo. L'équipe a par exemple introduit l'holacratie comme nouvelle forme d'organisation et a osé franchir le pas de la transparence totale des salaires. On est fier de tout ce que l'on a fait bouger au cours des années et on se réjouit maintenant de vivre de nouvelles aventures, conclut le communiqué.

(Visité 158 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet