"J'en ai encore un" - Moritz Weischer, invité du IAA Swiss Chapter

Jeudi soir, Moritz Weischer, CMO de Weischer, a présenté quatre tendances du Festival de Cannes Lions devant les membres de l'IAA et de LSA. Werbewoche.ch s'est entretenu avec lui et a enregistré l'interview par écrit et en vidéo.

Werbewoche.ch : Moritz Weischer, les Cannes Lions représentent beaucoup pour vous. On le sent bien. D'où vient cet enthousiasme persistant ?

Moritz Weischer : Je suis ravi de l'entendre. Je pense que les Cannes Lions sont un projet qui nous tient absolument à cœur. Peu d'événements ou de concours rassemblent les industries créatives aussi fortement que les Cannes Lions. Ils nous servent d'impulsion importante pour façonner l'avenir. Nous réfléchissons à la manière dont nous pouvons faire avancer les marques pour lesquelles nous travaillons. C'est tout simplement un plaisir de porter jusqu'à Zurich, comme aujourd'hui, ce feu qui s'est allumé à Cannes en juin.

 

Werbewoche.ch : Quelles sont les compétences clés de Weischer ?

Weischer a ses racines dans le marketing cinématographique, que nous pratiquons en Allemagne depuis près de 70 ans. En Suisse, nous ne sommes pas présents depuis aussi longtemps, mais nous sommes le leader du marché du marketing cinématographique dans les pays germanophones. En Allemagne, nous sommes également actifs dans le marketing out-of-home, le programmatique et le retail media. Bien que nous nous développions constamment, nous restons des marketeurs de cinéma dans l'âme.

Moritz Weischer avec Chantal Landis, Managing Director IAA Swiss Chapter (photo : IAA/David Biedert)

 

Ils ont ramené quatre tendances de Cannes. La première s'intitule "The New Toolkit" et englobe l'IA, la diversité culturelle et la durabilité. Pouvez-vous nous en parler plus en détail ?

Bien sûr, nous avons peut-être qualifié cette tendance de "boîte à tricher" de manière un peu légère, mais elle illustre de manière frappante la manière dont nous devons aborder les thèmes qui nous entourent. L'intelligence artificielle, encore marginale l'année dernière, ne peut plus être ignorée, ni ignorée cette année. C'est pour nous un appel clair à s'intéresser de près à ce sujet, à l'expérimenter et à ne pas se précipiter pour tenter de l'écarter à nouveau, car cette thématique est venue pour rester.

J'y vois également un lien direct avec la diversité culturelle. Celle-ci est très importante et nous devons assumer notre responsabilité en tant que communicateurs en nous concentrant sur la manière d'intégrer des groupes qui sont souvent ignorés. En fin de compte, cela est extrêmement enrichissant et nous rapproche de nos objectifs.

En revanche, le thème de la durabilité ne nécessite guère d'explications supplémentaires. Sans durabilité, nous n'irons pas loin. Il est remarquable que la durabilité ne soit désormais plus un thème tendance en soi, mais qu'elle ait été présente de manière implicite dans de nombreux travaux, y compris cette année. Je pars du principe que cette tendance va continuer à gagner en importance.

Moritz Weischer pendant l'interview avec Werbewoche.ch. (Image : Beat Hürlimann)

 

Werbewoche.ch : Vous avez cité des exemples comme les arbres mâles qui provoquent des allergies et le cas de l'IA et de la bière. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

Un cas fascinant de Stella Artois montre comment l'IA a été utilisée pour atteindre les visiteurs de musées. Ils ont constaté que des tableaux anciens montrant des personnes faisant la fête et buvant de l'alcool représentaient probablement Stella Artois. À l'aide d'un algorithme, ils ont analysé les images et ont ainsi atteint un nouveau groupe cible - ceux qui regardaient les images dans le musée.

 

La deuxième tendance est "The rise of the CMO". Pouvez-vous expliquer cela plus en détail ?

Cette tendance est extrêmement importante, car le rôle du responsable marketing a beaucoup évolué ces dernières années. Il ne s'agit pas seulement de développer de belles campagnes, mais aussi de faire progresser le modèle commercial de manière durable. Un bon exemple est la Middle Seat Lottery de Virgin Australia, qui montre comment un bon insight et la compréhension du groupe cible sont décisifs.

 

La troisième tendance est "You look younger than ever". Qu'est-ce qui se cache derrière cette tendance ?

Cette tendance thématise le groupe cible souvent négligé des Best Ager, qui est pourtant très solvable et curieux. Un exemple est le cas du Goldfish Jingle, qui a été repris pour ce groupe cible.

 

La quatrième tendance est "L.M.F.A.O" et tourne autour de l'humour. Pouvez-vous nous en parler ?

C'est une question d'humour. À une époque où les crises se succèdent, les gens aspirent à un moment de légèreté, d'humour et de rire. Des études montrent que les marques humoristiques sont plus populaires et plus souvent recommandées. Mais la question cruciale est la suivante : l'humour vend-il mieux ? Aujourd'hui, nous pouvons dire avec certitude que oui, l'humour augmente les ventes, à condition qu'il soit utilisé de manière ciblée et appropriée. La clé consiste à comprendre son propre produit et à savoir comment s'adresser au groupe cible sans perdre de vue le produit.

Le 26 octobre, Moritz Weischer a présenté ses quatre tendances cannoises 2023 dans le cadre d'une manifestation organisée par l'IAA Chapter Swiss. (Photo : Beat Hürlimann)

 

"Il m'en reste un", avez-vous dit. Lequel ?

Moritz Weischer : Oui, en tant que marketeur de cinéma, nous avons toujours un cas favori. Cette année, c'est le cas de Canal+ "Papa" pour le Shortfilm Festival. Ce cas vaut tout simplement la peine d'être vu.

Matthias Kiess, président de l'IAA Swiss Chapter en discussion avec des invités (photo : IAA/David Biedert)
Juliane Merz (à gauche) et Julia Koch, toutes deux de Weischer.Cinema Suisse, en discussion avec des invités (photo : IAA/David Biedert)
Christof Kaufmann, Julia Koch, tous deux de Weischer.Cinema Suisse (photo : IAA/David Biedert)
Juliane Merz, Weischer.Cinema Suisse (à gauche) avec Anna Kohler, werbewoche.ch/m&k (photo : IAA/David Biedert)
(Image : IAA/David Biedert)

Moritz Weischer, petit-fils du fondateur de WerbeWeischer Hans Weischer, travaille pour Weischer depuis mars 2019. Il a d'abord travaillé dans le domaine de l'innovation d'entreprise avant de prendre le poste nouvellement créé de CMO en avril. Il connaît bien le secteur de la publicité pour avoir travaillé en tant qu'account manager dans les agences BBDO Proximity et Thjnk. Il est titulaire d'un master en marketing international de la Hult International Business School et d'un master en innovation et entrepreneuriat de l'Antwerp Management School.

Plus d'articles sur le sujet