La Commission du Conseil des Etats ne veut pas limiter les envois publicitaires sur papier

Les envois publicitaires en papier non adressés ne doivent pas être limités. La commission compétente du Conseil des Etats rejette une motion du Conseil national qui demande un changement de système afin d'endiguer le flot de papier dans les boîtes aux lettres.

La motion de Katja Christ (GLP/BS) demande un changement de système : au lieu que les consommateurs fassent savoir qu'ils ne souhaitent pas recevoir d'envois non adressés en apposant un autocollant "Stop pub" sur leur boîte aux lettres, ils devraient signaler qu'ils veulent expressément des envois jetés.

Selon Christ, cela devrait permettre d'éviter les déchets de papier inutiles. Mais la Commission des transports et des télécommunications du Conseil des Etats (CTT-E) ne croit pas à cette solution, comme l'ont fait savoir mardi les services du Parlement. Par 8 voix contre une et une abstention, elle propose au Conseil de rejeter la motion.

Le "changement de système en matière de droit d'expression de la volonté" n'apporte aucune valeur ajoutée aux yeux de la majorité de la commission. Il serait difficile pour les associations d'atteindre les habitants de leur village. Il serait préférable d'agir directement auprès des entreprises qui font de la publicité, lorsqu'il s'agit d'éviter les déchets.

Le Conseil national a adopté la motion lors de la session de printemps par 96 voix contre 85 et six abstentions. Le Conseil fédéral a proposé de la rejeter. (ats.)

(Visité 176 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet