L'arrêt des écrans publicitaires est demandé : Lettre ouverte au conseil municipal de Zurich

La Fondation suisse pour l'énergie, la grève du climat de Zurich et la "IG Plakat | Raum | Gesellschaft" demandent au conseil municipal de Zurich de ne plus autoriser d'écrans publicitaires à l'avenir.

Dans la lettre, que les auteurs ont également envoyée aux médias, on peut notamment lire ceci : "La ville de Zurich s'est engagée depuis longtemps à atteindre l'objectif de la société à 2000 watts. Néanmoins, un tabou a été brisé en 2015 avec l'introduction d'écrans publicitaires à forte consommation d'énergie dans l'espace public. Un bilan énergétique commandé en 2017 par la ville en collaboration avec la société d'affichage Clear Channel affirme sans équivoque : "L'installation supplémentaire de supports publicitaires numériques ou le remplacement d'un scroller d'affichage par un écran publicitaire LCD augmentent à la fois les besoins énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre et vont donc à l'encontre des objectifs de la société à 2000 watts".

Pourtant, à Zurich, le nombre d'écrans publicitaires n'a cessé d'augmenter, tant sur le domaine public que privé. Au cours des trois prochaines années, il sera multiplié par quatre grâce à l'installation de 257 écrans aux arrêts de bus VBZ.III Environ 95% de la consommation d'énergie économisée grâce à l'adaptation coûteuse des arrêts de bus à l'éclairage LED est immédiatement annulée par l'installation des écrans.IV Alors qu'une campagne publicitaire de grande envergure de l'EWZ tente de vendre des panneaux solaires au mètre carré à la population, les écrans publicitaires actuels et prévus sur le domaine public consomment autant d'électricité que près de 20 000 mètres carrés de panneaux solaires, ce qui correspond à la moitié de tous les panneaux solaires que l'EWZ recense dans la ville de Zurich."

La ville sape sa crédibilité

Le site Les signataires sont d'avis que l'extension des surfaces publicitaires numériques consomme inutilement de l'énergie et donne de mauvais signaux pour une ville qui pense et agit de manière progressiste. Ils ajoutent : "En exposant la consommation sur des supports publicitaires qui vont à l'encontre de la société à 2000 watts ou de l'objectif zéro net, la ville sape sa crédibilité et réduit à néant les efforts de l'EWZ et des citoyens. Une grande partie du mal est déjà faite. Le quadruplement des surfaces publicitaires et l'anéantissement des économies d'énergie réalisées grâce à l'éclairage LED des arrêts VBZ sont déjà en cours. Nous demandons donc au conseil municipal de retirer les lots 11 à 14 de l'appel d'offres actuel.VIII (écrans publicitaires et colonnes tournantes lumineuses) avec effet immédiat et de n'autoriser aucun autre écran publicitaire ni aucune autre colonne tournante lumineuse, que ce soit sur le domaine privé ou sur le domaine public. Les contrats en cours avec les sociétés d'affichage doivent être résiliés le plus rapidement possible et ne doivent en aucun cas être renouvelés".


Le texte intégral de la lettre est consultable en ligne.

 

(270 visites, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet