Le Parlement rejette l'initiative pour une interdiction générale de la publicité pour le tabac

Le Parlement n'est pas très favorable à une interdiction totale de la publicité pour le tabac afin de protéger les enfants et les jeunes. Après le Conseil national, le Conseil des Etats a également rejeté lundi l'initiative populaire correspondante.

Le Conseil des Etats recommande le rejet de l'initiative sur l'interdiction de la publicité pour le tabac par 27 voix contre 12 et une abstention. La majorité est d'avis qu'un bon compromis est en vue avec la révision de la loi sur les produits du tabac et que les préoccupations les plus importantes des initiants sont prises en compte. La loi est actuellement en cours de révision par les conseils.

Selon le ministre de la santé Alain Berset, cette proposition est également la raison pour laquelle le Conseil fédéral recommande de rejeter l'initiative sans contre-projet. L'initiative va également très loin.

Un emplacement publicitaire décisif n'est pas interdit

Au Conseil, seul Hans Stöckli (SP/BE) a pris la parole, mais avec d'autant plus de véhémence en faveur de l'initiative. En tant qu'ancien maire de Bienne, il n'était pas enthousiaste à l'idée d'interdire la publicité pour des produits pouvant être consommés légalement. Puis, lorsqu'il est entré dans le secteur de la santé, il a constaté à quel point la consommation de tabac était nocive. "C'est la seule consommation de stimulants qui présente des facteurs de risque dans toutes les zones du corps humain", a déclaré Stöckli.

Il faut empêcher les jeunes de fumer. L'initiative doit être soumise au peuple car la révision prévue de la loi sur les produits du tabac ne comprend pas tous les points cruciaux. Il n'y a aucune interdiction là où la publicité est efficace pour les jeunes : sur l'internet. Dans le même temps, plus de 80 % de la publicité de l'industrie du tabac passe aujourd'hui par l'internet et les médias sociaux.

Son vote n'a pas pu convaincre la majorité du Conseil. Le Conseil national a également recommandé le rejet de l'initiative - déjà lors de la session de printemps. La question va maintenant être soumise au vote final.

Interdiction totale demandée

La pétition populaire "Oui à la protection des enfants et des adolescents contre la publicité pour le tabac (enfants et adolescents sans publicité pour le tabac)", déposée par plusieurs organisations de santé en 2019, demande une interdiction totale de la publicité pour le tabac qui touche les enfants ou les adolescents.

En effet, cette mesure interdirait la publicité pour les cigarettes sur les affiches dans les espaces publics. Mais la publicité au cinéma, les annonces, le parrainage de festivals et la publicité en ligne pour le tabac ne seraient plus autorisés non plus à l'avenir. (SDA)

(Visité 91 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet