"SaveSwissLives" : PAM cherche des sponsors - Swiss Life les rejette.

La campagne de vaccination créée par l'agence zurichoise PAM Advertising s'inspire de la campagne de Swiss Life avec ses phrases tournantes. L'objectif de crowdfunding pour le financement de lancement n'ayant pas été atteint, les initiateurs sont maintenant à la recherche de sponsors. Swiss Life a refusé.

PAM Advertising souhaitait financer l'impression des panneaux d'affichage et le placement à grande échelle de sa campagne de taux de rotation par le biais du crowdfunding.(Werbewoche.ch rapporté). Comme l'ont annoncé les propriétaires de l'agence, Miro Pfister et Parvez Sheik Fareed, leur objectif de crowdfunding de 75 000 francs suisses n'a pas été atteint.

Certes, il n'y a - du moins pour l'instant - aucun financement. Mais comme on a pu l'observer sur les médias sociaux, l'idée de la campagne a été très bien accueillie. L'épidémiologiste Christian Althaus est l'un de ceux qui ont exprimé son opinion.de façon positive dans un tweetà ça. Les employés de Swiss Life ont également réagi positivement.

Swiss Life craint une confusion avec son nom de marque

Swiss Life serait-elle prête à soutenir financièrement le lancement à grande échelle de la campagne ? Julie Albisser, du service de presse de Swiss Life, nous informe en réponse à une question deAdvertisingweek.chL'entreprise soutient les efforts des autorités pour que le plus grand nombre possible de personnes en Suisse soient vaccinées le plus rapidement possible, mais elle ne soutient pas l'initiative "SaveSwissLives" : "En raison de l'idée de la campagne, de la typographie, des couleurs et du logo adoptés, il existe un risque de confusion avec notre marque, ce qui pourrait entraîner l'incertitude et l'irritation du public et surtout de nos clients et employés", explique le service de presse de Swiss Life.

Miro Pfister (à gauche) et Parvez Sheik Fareed de PAM Advertising lancent la campagne de vaccination contre la corona SaveSwissLives.

"Comme le remix d'une chanson"

Parvez Sheik Fareed, de PAM Advertising, contredit cet argument : "En termes de contenu, notre campagne présente une nouvelle tournure conceptuelle que crée le message de vaccination SaveSwissLives. C'est comme le remix d'une chanson. Tout le monde se rend compte qu'il s'agit d'un remix et peut le distinguer de l'original. Si j'étais actionnaire de Swiss Life, je me demanderais pourquoi la direction ne profite pas de cette occasion pour faire de la bonne publicité."

Néanmoins, PAM Advertising a maintenant l'intention de continuer à chercher des sponsors. "Si une entreprise/organisation ou un particulier souhaite financer l'impression des affiches et la publicité, la campagne peut encore être réalisée", écrivent les propriétaires de l'agence sur le site de leur campagne.Save-swiss-lives.ch. Entre-temps, d'autres ensembles réversibles ont également été créés.

(Visité 869 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet