Le classement des agences web et mobiles 2014

Namics n'est pas seulement en tête du "palmarès éternel" de Best of Swiss Web, elle est aussi désormais l'entreprise web au chiffre d'affaires le plus élevé de Suisse.

La présentation détaillée de la branche suisse des agences web publiée chaque année par Best of Swiss Web se base d'une part sur le tableau des médailles de quatorze années de Best of Swiss Web Award et d'autre part sur une enquête complète sur les rétrospectives et perspectives économiques et thématiques des principales entreprises web de Suisse. Le "classement des agences Internet" est établi chaque année par Best of Swiss Web avec ses partenaires de coopération Simsa et le magazine Netzwoche.

Namics devant Jung von Matt et Hinderling Volkart

Au cours des quatorze dernières années, c'est l'agence web full service Namics, déjà en tête du classement l'année dernière, qui a remporté le plus de prix ou de points de classement aux Best of Swiss Web Awards. Suivent l'ancienne agence de publicité classique Jung von Matt/Limmat, qui a mis en place une solide unité numérique avec Jung von Matt/Next. L'agence Hinderling Volkart, fondée en 2007 seulement, est la nouvelle venue sur le podium, détrônant l'agence web full service Unic. A côté de cela, Station et Notch Interactive ont fait les plus grands pas en avant. C'est Liip qui a obtenu le plus grand nombre de premières places dans les différentes disciplines (catégories), à savoir trois (sur dix).

Top 15 du "palmarès éternel

Bildschirmfoto-2014-04-21-um-10.58.03
Concernant la méthode : Système de points : Shortlist : 1 point | Bronze : 2 pts | Argent : 4 pts | Or : 7 pts | Master : 3 pts.
Plusieurs contractants : les points ont été répartis en fonction du nombre d'entreprises.
les fusions : Regroupement de tous les points des entreprises fusionnées.

 

Les vainqueurs des catégories (2001 - 2014)

Bildschirmfoto-2014-04-21-um-11.01.58

Les plus grandes entreprises du web et d'Internet en Suisse

Le classement des agences web de Best of Swiss Web est un classement neutre des agences internet de Suisse. Plus de 70 agences ont rempli et retourné le questionnaire ; les vingt agences réalisant le plus gros chiffre d'affaires sont listées ici. Le classement se base sur le chiffre d'affaires que les entreprises concernées ont réalisé en Suisse en 2013 avec des projets web ou apparentés au web. Le nombre d'employés permanents et l'année de création sont également indiqués. Cette année, c'est l'agence Namics, née en 1999 de la fusion de Delta Consulting et de la société MMD de Publigroupe, qui arrive en tête du classement. Namics emploie aujourd'hui 298 personnes en Suisse (430 personnes au total en Europe) et a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires de plus de 41 millions de francs en Suisse. L'agence Netcetera, fondée en 1996, se place désormais en deuxième position, devant l'entreprise Crealogix, cotée en bourse.

Bildschirmfoto-2014-04-21-um-11.07.03

Concernant l'enquête : parmi les agences qui n'ont pas voulu déclarer leur chiffre d'affaires cette année ou qui n'ont pas pu le faire - par exemple pour des raisons de droit boursier - 'Best of Swiss Web' a procédé à des plausibilisations ; par exemple en faisant appel à des données disponibles (p. ex. rapports de gestion), en se renseignant par téléphone ou en attribuant des valeurs moyennes ou des estimations.

360 millions de francs de chiffre d'affaires pour les 70 plus grandes agences web

Pour l'actuel "Classement des agences web 2014", plus de 70 agences ont retourné le questionnaire standardisé. Le chiffre d'affaires des entreprises web et mobiles ayant participé à l'enquête s'est élevé l'année dernière à environ 360 millions de francs. Le volume total des mandats de projets pour les prestataires de services en Suisse devrait se situer autour d'un demi-milliard. Ce chiffre est important pour l'économie nationale et souligne l'importance de la branche du web et du mobile pour la Suisse. Si l'on y ajoute d'autres chiffres d'affaires, comme ceux des applications, des jeux en ligne ou des branches numériques annexes telles que l'hébergement, les agences médias en ligne, les applications logicielles pour Internet, etc. Outre le chiffre d'affaires direct des projets, le secteur du web et du mobile recèle un grand potentiel de créativité, d'innovation et d'améliorations économiques indirectes. De nouveaux processus commerciaux plus efficaces, l'augmentation du commerce électronique avec l'élargissement de la clientèle qui en découle ou des services interactifs, par exemple dans le domaine de la santé ou de la formation, montrent que le secteur du web et du mobile dispose toujours d'un grand potentiel de croissance. Pour 2014, les agences interrogées s'attendent à une augmentation du chiffre d'affaires de 13% en moyenne par rapport à l'année dernière.

Ce qui préoccupe les agences en 2014

Dans le questionnaire, les agences web ont également été interrogées sur leurs principaux thèmes. Les développements techniques autour du "mobile" (comme le HTML 5 ou les applications natives), mais aussi et surtout les aspects personnels et économiques sont au premier plan.

wichtig-web

Plus d'articles sur le sujet