L'étude montre : La publicité mobile fonctionne

L'institut d'études de marché GFK, Migros et Tamedia ont examiné l'impact publicitaire de la publicité mobile dans une nouvelle étude représentative. Les résultats donnent un bon bulletin à la forme de la publicité.

Le niveau de notoriété du produit testé a augmenté de 30 %. En outre, un gain de sympathie de 50 % en a résulté. Le défi de l'avenir pour les fournisseurs de publicité, les clients et les agences sera le développement de nouveaux formats et de sujets créatifs adaptés aux appareils mobiles.

//www.youtube.com/watch?v=3E1hK_cfwE0

La tendance à l'utilisation de l'internet via des appareils mobiles est ininterrompue : Selon Net Metrix Mobile 2013, 3,2 millions de personnes en Suisse utilisent déjà l'internet via des smartphones et des tablettes, et 2,2 millions le font quotidiennement ou presque. Les appareils mobiles sont donc en passe de devenir un canal publicitaire de plus en plus important. L'efficacité de la publicité mobile a été peu étudiée jusqu'à présent. C'est pourquoi l'institut d'études de marché GFK, Migros et Tamedia ont réalisé ensemble une nouvelle étude d'efficacité publicitaire à l'échelle européenne avec le "Mobile Case".

Tamedia a diffusé la publicité de Migros pour la boisson au café Grande Caffè sur plusieurs de ses plateformes mobiles en Suisse alémanique et en Suisse romande dans différents formats. Les plateformes d'information de 20 Minuten ainsi que Newsnet, qui comprend 24heures.ch, Baslerzeitung.ch, Bernerzeitung.ch, Derbund.ch, Lematin.ch, Tagesanzeiger.ch et Tdg.ch ont participé. En outre, l'annonce est également apparue sur la plateforme de recherche et d'annuaire search.ch. Un échantillon représentatif de 1800 personnes a été sélectionné parmi les utilisateurs réguliers de ces sites mobiles sur smartphones et tablettes avec les systèmes d'exploitation iOS et Android et interrogé avant et après la campagne.

La notoriété spontanée de Grande Caffè était de 1 % avant la campagne mobile et de 5 % après, soit une augmentation impressionnante de 400 %. La sensibilisation soutenue a augmenté de 30 % à 58 % grâce à la campagne. Plus le nombre de contacts avec la publicité est élevé, plus la sensibilisation est grande. Parmi les personnes ayant une affinité avec le produit, la notoriété a augmenté de 25 %. En outre, il y a eu un gain de sympathie allant jusqu'à 50 %. Le nombre de personnes interrogées qui ont déclaré après la campagne qu'elles envisageraient d'acheter du Grande Caffè a augmenté de 36 %. Parmi ceux qui avaient déjà acheté le produit une fois, une augmentation de 31 % a été enregistrée. Un pourcentage impressionnant de 47 % recommanderait Grande Caffè à d'autres personnes.

La publicité mobile peut donc avoir un effet positif sur tous les niveaux tels que la sensibilisation, la sympathie et la considération d'achat. Il y aura également des défis à relever à l'avenir : Les smartphones et les tablettes sont des appareils très personnels et il peut être difficile d'ignorer la publicité. Cela permet d'attirer l'attention, mais comporte également un risque d'overdose. L'étude a révélé que la dose optimale de contact se situe entre trois et cinq contacts. À partir de six contacts, les participants à l'étude ont trouvé la publicité intrusive et, par conséquent, le score de sympathie a chuté au niveau d'un à deux contacts. Les fournisseurs, clients et agences de publicité sont donc mis au défi de développer de nouveaux formats et sujets créatifs. Les utilisateurs veulent se voir proposer une expérience publicitaire surprenante et adaptée à leur appareil.

Les présentations d'étude de GRP, Migros et Tamedia peut être téléchargé en format PDF.

Plus d'articles sur le sujet