La recherche d'emploi via le web gagne en importance

Depuis janvier, l'indice Jobpilot mesure l'évolution du marché suisse de l'emploi en ligne

Depuis janvier, l'indice Jobpilot mesure l'évolution du marché suisse de l'emploi en ligneLes annonces d'emploi dans la presse suisse sont à nouveau en baisse depuis quelques mois ; les annonces en ligne ont en revanche progressé entre janvier et avril. Le marché de l'emploi sur Internet a également profité de la croissance de ce média à un niveau relativement bas.L'indice Jobpilot lancé par Jobpilot.ch et la Fachhochschule Solothurn Nordwestschweiz (FHSO) indique une croissance de 5 pour cent pour le premier trimestre 2001. La comparaison des deux premières enquêtes menées par la FHSO montre que ce sont surtout les offres d'emploi publiées sur les sites Internet des entreprises qui ont contribué à ce résultat avec une augmentation de 14 pour cent. Les plates-formes d'emploi n'ont enregistré qu'une augmentation de 1 %.
Les annonces en ligne dans les professions du marketing, de la publicité et des relations publiques ont connu l'évolution la plus négative : l'indice global est passé de 100 à 77. Les groupes de professions qui ont connu l'évolution la plus réjouissante sont la finance et la comptabilité ainsi que la médecine, les soins et les professions sociales. Dans ces domaines, l'indice global est passé de 100 à 119 et 115 points respectivement. Pour l'indice Jobpilot, des données sont collectées quatre fois par an sur dix plates-formes d'emploi suisses et dix sites Internet d'entreprise de leaders suisses de la branche.
Marché de l'emploi en ligne avec jusqu'à 30 millions de francs de chiffre d'affaires
Daniel Moschin, CEO de Jobpilot .ch, a pris contact avec Manpower afin d'entamer des discussions sur l'alignement de l'index Manpower avec l'index Jobpilot. C'est la seule façon de représenter le marché dans son ensemble. Selon lui, le marché de l'emploi en ligne, dont le chiffre d'affaires peut atteindre 30 millions de francs, n'est plus une quantité négligeable.
25 millions de francs correspondent à environ 5 pour cent de l'ensemble du marché des annonces d'emploi. En termes de volume, la part en ligne du gâteau total devrait toutefois être bien plus élevée, car les annonces imprimées sont toujours nettement plus chères que les annonces sur le web. Au cours des prochaines années, Internet va continuer à gagner en importance en tant que canal de recrutement. L'utilisation croissante d'Internet par les particuliers, mais aussi par les entreprises, ainsi que l'internationalisation du marché de l'emploi y contribueront. Clemens Hörler

Plus d'articles sur le sujet