"L'œuvre" et première

En outre, à partir du 2 mai, Stephan Küng, directeur d'édition du magazine Persönlich, assumera la fonction de directeur général de l'agence média Initiative Media Switzerland et siègera en même temps au conseil d'administration. Outre la direction générale

On dirait que quelqu'un veut prendre le marché à revers ! C'est en tout cas la première impression qui s'est dégagée de l'inauguration de "Das Werk Zürich".par Beat Fritsch La dernière filiale du plus grand et du plus célèbre atelier d'ennoblissement de films d'Europe, c'est-à-dire un studio de traitement numérique des images, a invité à l'événement d'ouverture à Zurich-Altstetten. Le groupe Werk compte 50 entreprises et 600 collaborateurs dans le monde entier.
Pas étonnant que la concurrence ait été curieuse. Primetime, par exemple, nous a demandé il y a quelque temps déjà si nous avions déjà entendu dire qu'une nouvelle société de cinéma se lançait sur le marché. Les visiteurs ont vite compris qu'on y mettait les petits plats dans les grands. Sur deux étages et 880 mètres carrés, des équipements de studio de pointe sont à disposition dans divers locaux à l'aménagement méga-cool. Avec les compositeurs qui s'y rattachent et qui connaissent bien les machines, comme on appelle aussi les techniciens de trucage. On démarre avec douze collaborateurs, dont la plupart ont bien sûr une expérience internationale, de Babelsberg à Hollywood.
Ainsi, les palmarès de l'artiste principal de l'usine, Sascha Luderer, se lisent comme une énumération d'émissions de télévision populaires et de productions de longs métrages connues. Ses doigts agiles ont manié les appareils dans des sitcoms et des séries comme "Sabrina", "Friends", "Home Improvement", "Spawn" et "Power Rangers" ou des productions cinématographiques comme "Sunset Strip", "The Little Vampire" et "Charlie's Angels". La production "Hollow Man", à laquelle il a collaboré pour Sony Pictures Imageworks, a été nominée pour un Oscar dans la catégorie "Best Visual Effects" - mais c'est le rabatteur "Gladiator" qui l'a remporté.
La curiosité a été satisfaite par la productrice de Pumpkin-Film Sonja Brandt, Bettina Bussey de Primetime a fait l'honneur de sa présence, Haag Productions a envoyé Rudi Haller, et le cinéaste Daniel Cherbuin a tout de suite voulu que Stefan Jung, cofondateur de Werk, lui énumère toutes les possibilités techniques que le studio nouvellement ouvert peut offrir.
Malheureusement, à peine les visages connus salués, nous avons dû quitter la joyeuse fête d'ouverture. Le soir même, le cinéma Corso am Bellevue présentait en avant-première le film "Viktor Vogel - Commercial Man".
Un plaisir léger pour les publicitaires. Le film raconte l'histoire d'un débutant qui, comme c'est généralement le cas dans la publicité, fait une carrière fulgurante avec deux ou trois bonnes idées. Sans parler du fait qu'il s'offre la jolie directrice marketing du client - un film qui montre la "vraie" vie des publicitaires. Ainsi, aucun cliché n'est omis. De l'assistante naïve et stupide au conseiller ultra-cool, en passant par le CD hypereit - joué par Götz "Schimanski" George - et le chef d'agence légèrement aviné et chasseur de tabliers, tout le panoptique du publicitaire est représenté.
La soirée d'après-film au SixtyOne s'est déroulée de manière légèrement chaotique, comme le veut la publicité (le dernier cliché, je vous le promets !). Tantôt on se voyait refuser un verre malgré la présentation du passe-partout du bar, tantôt les hommes de la sécurité, très costauds, prononçaient une interdiction générale de prendre des photos, tantôt on était relégué de l'étage supérieur des célébrités au sous-sol, pour être à nouveau admis quelques minutes plus tard auprès des VIP. Mais au final, tout le monde a pu en profiter. L'organisation, c'est tout - surtout quand on la prend en main.
BEAT FRITSCH

a tout en main au bureau de production dans les nouveaux studios de "Das Werk". Malheureusement, il n'a eu droit qu'à une courte visite, car "Clap - Cut - Dead !" a été suivi d'une autre première. Le film "Commercial Man", qui se déroule dans une agence, sort cette semaine.
et qui fait la part belle aux annonceurs.
Ceux que l'on rencontre habituellement dans le secteur de la communication lors de l'ouverture de nouveaux magasins ou pour fêter des premières sont repérés lors des manifestations les plus diverses du milieu. Vous avez déjà quelque chose à raconter ? Prenez le téléphone (01 296 97 98) ou le clavier (info@werbewoche.ch). Vous trouverez des suggestions de manifestations ainsi que d'autres photos de la shortlist en ligne sur www.werbewoche.ch.

(23 visites, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet