Né pour être mobile

Maissen, Meisterhans & Partner chassent les "vieux" hits à travers les ondes pour Portable Shop

Maissen, Meisterhans & Partner chassent les "vieux" tubes à travers les ondes pour Portable ShopLes grands tubes et les vers d'oreille peuvent susciter des associations positives et attirer l'attention. Ils conviennent donc bien comme tapis sonore pour un message publicitaire. C'est ce que s'est dit Christian Maissen lorsqu'il a proposé à son client Portable Shop un concept de spot radio pour une publicité d'image avec des chansons à l'eau de rose des années 60 et 70. Seulement voilà : l'affaire des licences musicales s'est avérée plus compliquée que prévu initialement. La campagne aurait été hors de prix si les chansons cultes de Doors & Co. avaient été utilisées.
Jürg Metz de l'agence ASW A. I. E. Communications, spécialisée dans la production de spots, a eu la solution. Il s'est mis en quête, dans les archives de Moodmusic, de morceaux dont la tonalité et le choix des instruments étaient très proches des originaux. L'utilisation de ces "sound-alikes" revient toutefois plusieurs fois moins cher que celle des originaux.
Christian Maissen a écrit de nouvelles paroles qui rimaient avec mobilité et ordinateurs portables. Les parties vocales ont été assurées par des chanteurs suisses connus comme John Brack ou Jürg Reinhard (ex Foolhouse).
Le mixage et la production ont été réalisés par Marc Frey au studio Ad Hoc à Brugg.
Intelligent et juridiquement irréprochable
L'allusion aux originaux est indéniable. Il a fallu faire appel à Canned Heat (On the road), Suzie Quatro (48 Crash), Steppenwolf (Born to be wild), Beatles (Come together), The Doors (Riders on the storm) et Fats Domino (Walking).
"Si la vraie musique avait été utilisée, les licences auraient rapidement coûté un million de francs pour une année, et la campagne n'aurait jamais vu le jour", commente Jürg Metz à propos de cette manœuvre astucieuse et juridiquement irréprochable. Les spots de 30 secondes sont disponibles depuis le 1er janvier 2009.
2 mai sur les radios privées de Suisse romande et alémanique. Mention : à écouter. Beat Fritsch

Plus d'articles sur le sujet