Tomber amoureux d'un livre

J'étais sur le point de m'exclamer et de qualifier la seule publicité pour les hôtels Mercure d'archaïque et de dépassée. Mais il est parfois utile de ne pas laisser libre cours à sa colère immédiatement et d'attendre un peu.

Dans 600 points de vente de Suisse alémanique, des affiches annoncent la Journée mondiale du livrePar Carlo Bernasconi Avec une campagne de Felber Kristofori & Pinzon, l'Association des libraires de Suisse alémanique (BVDS) soutient ses membres avec de la publicité pour la Journée mondiale du livre du 23 avril. La devise de la Journée mondiale du livre de cette année : "Pour un prix fixe du livre".
Pour Harry Heusser, responsable de la publicité et des salons de l'Association des éditeurs de Suisse alémanique (VVDS), la campagne de cette année est "une transposition poétique d'un sujet aride". Après tout, l'objectif est de convaincre le public des bienfaits du prix de la boutique liée. Par exemple, Rudy Felber a fourni la justification sèche mais correcte des plans de films avec Laurel & Hardy et Groucho Marx pour le titre : "Le prix fixe du magasin garantit la promotion polyvalente de la culture. Par conséquent, rejoignez-nous pour soutenir le prix fixe du livre".
Cette mesure repose sur un fondement juridique fragile depuis que la Commission de la concurrence a rejeté la fixation des prix entre libraires et éditeurs au printemps. Actuellement, les juristes de la Commission de recours sont occupés à déterminer si le prix fixe du livre doit définitivement être aboli en Suisse. Et le Conseil fédéral examine avec compétence la valeur de l'ouvrage.
Le BVDS profite de l'heure politiquement positive pour informer les acheteurs de livres des avantages des prix de détail fixes avant le 23 avril. Pour Christine Ris, membre du conseil d'administration du BVDS, il est "important que les prix fixes soient discutés sur le lieu de vente".
Le BVDS s'y emploie avec une campagne à petit budget empruntée aux libraires berlinois, conçue par l'agence de publicité zurichoise et fondée sur l'idée du couple : "La fixation des prix appartient au livre", déclare M. Heusser, faisant allusion aux motifs imagés de l'époque du cinéma muet. Felber Pinzon & Kristofori avait déjà soutenu les libraires l'année dernière dans leurs efforts pour ancrer la Journée mondiale du livre, désignée par l'Unesco, dans l'esprit des acheteurs.
(Visité 14 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet