Près d'une offre d'emploi sur dix mentionne l'option de travail à domicile

La part des entreprises qui attirent les candidats à l'emploi avec des possibilités de travail à domicile ne cesse d'augmenter. En Suisse, près d'une offre d'emploi sur dix mentionne désormais l'option de travailler au moins partiellement à domicile.

Homeoffice-OptionEn février, le télétravail a été évoqué dans 8,8% des annonces d'emploi en Suisse, selon une évaluation d'Indeed.com. Le portail international de l'emploi a analysé à cet effet les offres d'emploi publiées sur les sites web des grandes entreprises ou directement mises en ligne sur le portail.

Les chiffres le montrent : Avec la pandémie et l'obligation temporaire de travailler à domicile, le travail à domicile a énormément gagné en acceptation. Ainsi, avant la pandémie, le télétravail n'était évoqué que dans 2,6 % des offres d'emploi. Au cours de la pandémie, ce pourcentage n'a cessé d'augmenter.

La Suisse encore réticente

Si l'on regarde chez nos voisins germanophones, les employeurs suisses sont encore plutôt réticents à proposer le télétravail. Ainsi, en Allemagne et en Autriche, le travail à distance est déjà mentionné dans environ 13 pour cent des offres d'emploi. Dans les trois pays germanophones, la part des annonces avec option de travail à domicile a plus que triplé depuis le début de la pandémie, comme le montrent les chiffres d'Indeed, dont l'agence de presse AWP a eu connaissance.

En revanche, en France et en Italie, la proportion est encore nettement plus faible, avec respectivement 6,5 et 6,8 pour cent. (SDA)

(Visité 207 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet