Roland Thomann quitte la Chaîne du Bonheur après un an et demi seulement

Le directeur de la Chaîne du Bonheur, Roland Thomann, quitte la fondation avec effet immédiat et après seulement un an et demi de mandat. La raison en est la différence d'"opinion sur la mise en œuvre de la stratégie".

La décision a été prise vendredi "en concertation avec le Conseil de fondation", a annoncé la Chaîne du Bonheur. L'actuelle adjointe de M. Thomann, Catherine Baud-Lavigne, dirigera temporairement le conseil d'administration. Le poste sera publié dans les prochaines semaines.

Thomann n'avait été élu directeur de l'organisation de collecte de fonds qu'en janvier 2020. À l'époque, il avait succédé à Tony Burgener, qui avait pris sa retraite après huit ans à la barre. Auparavant, M. Thomann était responsable du secteur numérique chez Spina's Civil Voices, une agence de communication spécialisée dans les campagnes et la collecte de fonds pour les organisations non gouvernementales et les organismes d'aide.

Sous la direction de M. Thomann, la Chaîne du Bonheur a mené une "campagne de collecte de fonds historique" en faveur des victimes de la pandémie en Suisse, a-t-elle déclaré. Il a également lancé le processus d'élaboration d'une nouvelle stratégie de numérisation.

La Chaîne du Bonheur est une fondation indépendante créée par la SSR. Avec les dons qui lui sont confiés, elle cofinance les projets de ses 26 œuvres d'entraide partenaires suisses à l'étranger. En Suisse, elle soutient des projets destinés aux personnes dans le besoin, par exemple après de violentes tempêtes ou pendant la pandémie. (SDA)

(Visité 185 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet