Cinq nouvelles têtes chez Bühler&Bühler

Au cours des derniers mois, Bühler&Bühler a remporté plusieurs nouveaux mandats de clients dans le secteur financier, l'industrie et le marketing B2B. C'est l'une des raisons pour lesquelles l'agence zurichoise a renforcé son équipe dans les domaines du design, de la stratégie et de la création de contenu avec cinq nouveaux esprits créatifs.

L'automne dernier, l'agence a engagé Claudia Roethlisberger, une directrice artistique expérimentée, afin d'élargir son expertise en matière de design. L'expert en stratégie de marque était récemment employé par Crafft et Interbrand. Stephanie Lang est une autre nouvelle venue dans l'équipe : la directrice de la création a été responsable de la création dans plusieurs agences internationales ces dernières années, notamment Dopamine Berlin et Ogilvy Zurich.

"Avec Claudia Roethlisberger et Stephanie Lang, nous nous renforçons dans les domaines spécialisés du branding, du design UX et de la création de campagnes. Tous deux sont passionnés par la narration à dessein. Cela nous convient parfaitement", explique Doris Bühler, directrice de la création et associée.

Armin Morid est également nouveau à bord. En tant que directeur de la stratégie, il jouera un rôle clé dans la définition de l'orientation de l'agence - dans les projets des clients comme dans la présence de l'agence elle-même. Il apporte avec lui une expérience en tant que responsable de l'image de marque et des médias sociaux chez Nobel Biocare et en tant que consultant senior dans diverses agences.

Avec Jan Gross, un créateur de contenu éprouvé rejoint l'agence. Il a récemment travaillé chez Ron Orp et a été responsable d'un podcast à succès chez SRF Virus, en plus de ses fonctions de rédacteur et de présentateur. Bühler&Bühler compte également sur les compétences de Ronda Miller. Le chef de projet possède également plusieurs années d'expérience en agence et une grande expertise des médias sociaux.

"Je suis très satisfait de la manière dont nous avons évolué au cours des derniers mois. La croissance n'est pas un objectif stratégique pour nous. Mais cela prouve que nous faisons bien notre travail. Nos huit premières années ont été marquées par un changement constant. Et le changement offre toujours des opportunités. Nous sommes heureux de les prendre. Et avec l'élargissement de notre équipe, nous pouvons désormais sans aucun doute répondre encore mieux aux besoins actuels des clients et du marché. Elle nourrit également notre créativité", déclare Raphael Bühler, PDG et associé de Bühler&Bühler.

(Visité 249 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet