"Au bout du compte, chaque campagne est un projet sincère."

Gaby Füchslin, PDG/directeur général de Spinas Civil Voices, répond à nos 13 questions.

13-Fragen-gabyfüchslin

1. la meilleure campagne suisse de tous les temps ?

Je ne sais pas si c'est la meilleure campagne suisse de tous les temps, mais les publicités de Galaxus ont touché le nerf de l'époque comme aucune autre depuis longtemps.

 

2. Qu'est-ce qui ne vient en aucun cas au bureau ?

Les plus gros consommateurs d'énergie dans une entreprise : Jeux de pouvoir et intrigues.

 

3. comment savoir si une idée est bonne ?

On ne peut jamais être sûr à cent pour cent. Mais si de solides considérations stratégiques l'ont précédé et que des esprits créatifs l'ont ruminé, vous n'avez besoin que de votre instinct. Dès qu'il réagit, c'est un signe presque indubitable que l'idée sur le mur est bonne.

 

4. pourquoi ne vous conformez-vous pas aux stéréotypes habituels d'un annonceur ?

Je dirais que l'intérêt pour les sujets de nos clients est plus profond et plus intense avec moi. C'est différent que si je faisais de la publicité pour un smartphone ou une marque de voiture. Bien sûr, il existe aussi des différences au sein de notre portefeuille, mais au bout du compte, chaque campagne est un projet du cœur.

 

5. Qu'est-ce qui vous passe par la tête lorsque vous voyez dans la rue ou à la télévision une campagne que vous avez rédigée ?

Certaines campagnes me touchent en tant qu'être humain à ce moment-là. Je sais alors que nous avons fait un très bon travail et je fais un don.

 

6. la personne la plus importante dans votre carrière professionnelle ?

Pour sûr, Lorenz Spinas. Cela peut sembler un peu cliché, mais c'est vrai. Lorsque j'ai commencé comme chef de groupe de consultants dans son agence, j'aurais probablement traité de fou quiconque aurait prédit que je deviendrais un jour le directeur général et copropriétaire de Spinas Civil Voices. Ce fut un voyage passionnant et éducatif. Je suis très reconnaissant de cette confiance.

 

7. Quelle est la meilleure chose que vous ayez faite au cours des cinq dernières années ?

Dire oui au partenariat. Depuis le début de l'année, Lorenz Spinas, Susi Kammergruber, Steph Huwiler et moi-même sommes copropriétaires de l'agence. Le voyage nous a fait faire un grand pas en avant et nous a soudés. Lorenz et Steph apportent des idées remarquables et nous, les deux femmes, gérons les opérations.

 

8 - Avez-vous déjà pensé à quitter le secteur de la publicité ?

Si je n'avais pas découvert les Voix civiles de Spina il y a presque 15 ans, j'aurais pris un chemin différent à l'époque. Il est très important pour moi d'avoir un but dans ma vie professionnelle. Aujourd'hui, j'ai la chance de pouvoir travailler chaque jour sur des questions qui me tiennent à cœur.

 

9. Quel rôle jouent les prix dans le secteur de la publicité ?

On peut dire qu'elle est toujours aussi importante. Cependant, dans nos campagnes, la réponse de la population est le critère le plus important - la réponse et l'engagement que nous déclenchons. C'est pourquoi nous soumettons rarement des travaux. Il a donc été d'autant plus surprenant de remporter le prix SDV Lifetime Award cette année, ce qui nous a bien sûr rendus incroyablement heureux. C'est agréable de savoir que des collègues du monde professionnel pensent aussi que notre travail est formidable.

 

10 Pourquoi n'y a-t-il pas plus de femmes dans les hautes sphères de l'industrie publicitaire suisse ?

Je pense que cela ne s'applique pas seulement au secteur de la publicité. L'équilibre entre la famille et la carrière reste un grand défi pour les femmes. Et ils osent trop rarement sortir les coudes.

 

11. Que voulez-vous encore atteindre à tout prix ?

En termes de contenu, nous essayons de toute façon de rendre le monde un peu meilleur chaque jour. Officiellement, nous nous sommes engagés à faire passer la collecte de fonds numérique au niveau supérieur, tant sur le plan stratégique qu'opérationnel.

 

Avez-vous un modèle à suivre ?

Personne en particulier. Souvent, la bonne personne me vient à l'esprit au bon moment et je me demande : comment ferait-elle ? Le spectre va de ma grand-mère à Speedy Gonzales.

 

13. meilleur livre que vous avez lu récemment ?

La révolution du service public par Cédric Wermuth et Beat Ringger. Un livre remarquable qui donne matière à réflexion sur la façon dont le changement nécessaire dans le monde peut encore être possible.

Gaby Füchslinest directeur général et associé de Spinas Civil Voices depuis un an. Plancher publicitaire droit
sous ses pieds, elle entre dans les années 1990 chez Fisch.Meier.Direkt, alors la plus grande agence suisse de marketing de dialogue, qui sera ensuite intégrée à Publicis. Après de nombreuses années et l'ascension de producteur à membre du conseil d'administration, elle a décidé d'arrêter sa carrière. Sans plan, mais avec un grand sens de l'aventure dans ses bagages, elle a parcouru le monde pendant un an et a atterri aux Voix civiles de Spina peu après son retour. Depuis lors, elle vit son travail quotidien comme un travail d'équipe inspirant avec des personnes motivées qui veulent rendre le monde meilleur.

(Visité 102 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet