Civil Courage visualise les plus de la loi sur les médias

Plus une campagne de votation est bruyante, plus il est important d'argumenter clairement et sur la base de faits. C'est pourquoi le mouvement Courage Civil intervient dans la loi sur les médias, apporte un contrepoint aux slogans et se concentre dans sa campagne sur d'autres points positifs qui parlent en faveur du oui.

Le mouvement Courage Civilqui, il y a quatre ans est né de la lutte contre "No Billagse positionne par rapport à la loi sur les médias. Avec sa campagne indépendante, elle se focalise sur des aspects qui n'ont guère été discutés jusqu'à présent : le renforcement de la formation et de la formation continue dans le journalisme d'information et le renforcement du Conseil de la presse. "Ces mesures sont efficaces et importantes, les coûts sont modestes avec un maximum de 28 millions de francs par an", déclare Anaël Jambers, membre du comité.

Du point de vue de Courage Civil, il est juste que les associations et les fondations puissent à l'avenir envoyer leurs magazines à des tarifs postaux réduits. Plusieurs centaines d'organisations en profiteraient, de la Rega au WWF. "Elles contribuent toutes au ciment de notre société", argumente Jambers.

Que dans le sillage de la République de nouveaux médias en ligne est positif et renforce la diversité des médias. Le financement initial de 30 millions de francs par an est modéré et directement lié au succès auprès du public. Courage Civil fait ici une comparaison : les agriculteurs reçoivent depuis une demi-éternité 2,8 milliards de francs par an, contre 3,5 à 4 milliards auparavant - et personne ne parle ici d'agriculteurs d'État.

De plus, le soutien direct aux nouveaux médias en ligne serait limité à sept ans.

Le 13 février, il sera question du service médiatique de base

La loi sur les médias comprend neuf parties différentes. Du point de vue de Courage Civil, toutes ne sont pas satisfaisantes, mais dans l'ensemble, les parties solides l'emportent clairement. Un oui donnerait aux journaux locaux et régionaux sept ans pour adapter leurs modèles économiques. Les nouveaux médias en ligne auraient à leur tour la chance de s'établir pendant cette période.

Selon Courage Civil, le vote du 13 février vise également à renforcer les petites entreprises de presse indépendantes qui publient des journaux comme le Bieler Tagblattqui Nouveau journal Fricktalerle site Rheintalerqui Engadiner Postle site Corriere del Ticinole site Les messagers valaisansqui Nouvelles de Freiburg ou le Journal Du Jura. Ce sont précisément ces médias qui fourniraient les services médiatiques de base en Suisse, de manière peu spectaculaire et proche des gens.

Le mouvement mène sa campagne en ligne et hors ligne. Elle est financée par des dons et les cotisations des membres.

(Visité 163 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet