Le VSM est uni derrière le paquet de financement des médias

L'Association suisse des éditeurs de médias (VSM) est unanime dans son soutien au paquet d'encouragement des médias adopté par le Parlement. Comme elle l'a annoncé après l'assemblée générale annuelle de vendredi, ce paquet est urgent et nécessaire pour contribuer à la diversité des médias et des opinions.

L'ensemble du comité exécutif du VSM soutient le paquet média au nom de ses membres : Beat Lauber (Meier + Cie), Gilbert Bühler (Freiburger Nachrichten), Andrea Masüger (Somedia), Peter Wanner (CH Media), le président Pietro Supino (TX Group), Christof Nietlispach (Freiämter Regionalzeitungen) et Hanspeter Kellermüller de la NZZ (de gauche à droite).

Le paquet de mesures en trois parties constitue un investissement important dans les possibilités de commercialisation des médias privés, écrit le VSM. En outre, les subventions aux diffuseurs privés de radio et de télévision seraient étendues.

 

La première partie de la subvention est déjà versée depuis des années, et l'augmentation de la contribution fédérale à la Poste pour la distribution des journaux garantit leur approvisionnement en informations imprimées. Dans le même temps, une erreur de système est corrigée en ce sens que les livraisons anticipées sont également effectuées à des tarifs réduits.

Selon les éditeurs, la deuxième partie avec la promotion temporaire des médias en ligne tient compte de la transformation numérique. Le défi majeur est la mise en œuvre de modèles de paiement. L'association des éditeurs soutient l'orientation du financement vers le succès commercial des médias en ligne.

Une concurrence inégale avec les internationaux

Selon le VSM, la troisième partie du paquet soutient les médias dans leur transformation. Dans la concurrence inégale avec les plateformes internationales, les subventions apporteraient une contribution importante.

Le paquet de promotion des médias est combattu par un référendum. Selon le comité référendaire, il a recueilli les 50 000 signatures nécessaires. Selon les résolutions adoptées par le Parlement lors de la session d'été, les médias suisses doivent être financés directement et indirectement à hauteur de 120 millions de francs de plus qu'auparavant sur sept ans. (SDA)

(Visité 62 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet