La publicité sur SRF est le meilleur souvenir

Une étude réalisée par Admeira et Createxy montre que la publicité télévisée sur les chaînes SRF est bien accueillie par le public et produit l'effet souhaité. Les personnes testées ont vu un bloc publicitaire sur différentes chaînes de télévision. L'étude est arrivée à la conclusion que la publicité télévisée sur SRF 1 et SRF 2 est mieux mémorisée que sur les autres stations.

Grafik_1
Graphique : Durée du bloc publicitaire (Source : Admeira.ch)

L'étude Admeira actuelle "AdRecall-Uplift" évalue l'influence des facteurs longueur du bloc publicitaire, environnement de la chaîne et impression publicitaire sur la contribution à l'impact publicitaire de la publicité télévisée. Grâce aux nouvelles possibilités de recherche technique, Admeira et Createxy ont examiné de manière expérimentale les trois facteurs et mesuré l'impact publicitaire.

Pendant que les personnes testées regardaient un programme télévisé avec de la publicité télévisée dans cinq environnements différents de 60 personnes chacun, le contact visuel et les émotions des personnes testées ont été enregistrés avec la caméra de l'ordinateur portable. Au préalable, l'évaluation existante de l'environnement de diffusion a été interrogée et ensuite, il a été déterminé comment les personnes testées avaient ressenti la pause publicitaire ("impression publicitaire") ainsi que les spots dont elles pouvaient encore se souvenir ("valeur de rappel").

Les cinq groupes expérimentaux ont été exposés à un extrait de programme télévisé de neuf minutes. Le programme était suivi de la bande-annonce commerciale de la chaîne correspondante et d'une pause commerciale composée de manière uniforme avec des durées de pause commerciale différentes. Les durées des pauses commerciales des stations respectives correspondaient aux durées moyennes réelles des pauses commerciales.

 

SRF : émotions positives et bons souvenirs

Parmi les chaînes testées, SRF 1 et SRF 2 ont les pauses commerciales les plus courtes. Par conséquent, les spots sur ces chaînes reçoivent plus d'attention visuelle qu'ailleurs. Plus la pause publicitaire est longue, plus l'attention est faible. Les pauses publicitaires SRF déclenchent environ 80% d'émotions négatives en moins, ce qui s'explique par les résultats du codage facial.

Grafik_3
Comparaison des émotions négatives. (Source : Admeira.ch)

Dans les groupes expérimentaux "SRF 1" et "SRF zwei", des rappels spontanés nettement plus élevés sont également obtenus. En moyenne, le rappel publicitaire pour les blocs publicitaires SRF est 56 % plus élevé que dans les trois autres groupes test.

L'étude montre ainsi que la performance en matière de rappel est étroitement liée à l'attrait publicitaire des chaînes de télévision et à la durée de la pause publicitaire.

Grafik_5
Rappel moyen par canal et par spot (sans aide). (Source : Admeira.ch)

Si l'impression publicitaire a un effet sur la réactance, des pauses publicitaires courtes augmentent la probabilité que les messages publicitaires soient mémorisés consciemment. Selon l'étude, les deux stations SRF 1 et SRF zwei présentent donc des facteurs d'influence importants qui favorisent généralement la communication du message publicitaire et remplissent ainsi la condition de base pour influencer des objectifs d'impact publicitaire plus profonds tels que la préférence pour une marque ou les ventes.

Dans le Étude Admeira "AdRecall Uplift". a été choisi comme programme pour SRF 1 "Médecins contre Internet", SRF 2 "Grey's Anatomy", RTL "Schwiegertochter gesucht", Pro7 "Atlanta Medical" et 3Plus "Hawaii Five-0".

(Visité 117 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet