Utilisation des médias en Suisse : la numérisation en pleine expansion de l'année Corona entraîne un pic pour la télévision et la radio

Poussée de la numérisation : les Suisses utilisent beaucoup plus de smartphones et d'ordinateurs portables. Le paiement sans numéraire par téléphone mobile est en nette augmentation dans l'année Corona. Netflix, Spotify et les plateformes de médias sociaux gagnent de nouveaux utilisateurs. C'est TikTok qui connaît la plus forte croissance. La télévision et la radio obtiennent les meilleurs résultats - chez les jeunes et les moins jeunes. C'est ce que montre l'étude annuelle Digimonitor réalisée par le groupement d'intérêt des médias électroniques (IGEM) et la société WEMF AG pour la recherche sur les médias publicitaires.

igem-katze

Les faits essentiels en un coup d'œil :

  • Poussée de la numérisation dans les appareils électroniques : Le nombre d'utilisateurs de smartphones augmente de 600 000 personnes. L'utilisation des ordinateurs portables augmente d'un demi-million de Suisses.
  • Toutes les plateformes de médias sociaux ont le vent en poupe. Même Facebook s'en remet. Actuellement, c'est TikTok qui connaît la plus forte croissance, mais surtout auprès des jeunes femmes en Suisse.
  • Netflix franchit la barre des 2 millions avec 400 000 nouveaux utilisateurs. 3,2 millions de personnes sont allées au cinéma au cours des six derniers mois. La télévision classique, avec 6,0 millions, compte un peu moins de trois fois plus de téléspectateurs que Netflix. 
  • Spotify enregistre 300 000 nouveaux utilisateurs. Sur les 2 millions d'utilisateurs, la majorité a un abonnement payant à Spotify. Avec 5,7 millions, la radio compte presque trois fois plus d'auditeurs que Spotify.
  • L'année de la Corona pour les paiements mobiles sans espèces. 1,8 million de personnes règlent leurs achats sans argent liquide en utilisant leur smartphone. Cela représente 650 000 personnes de plus que l'année précédente. 
  • L'application de paiement suisse Twint est leader du marché avant Apple Pay ou Google Pay.

 

Poussée de la numérisation et effet du télétravail : de plus en plus de Suisses utilisent des smartphones et des ordinateurs portables.

Le nombre d'utilisateurs de smartphones en Suisse a considérablement augmenté en l'espace d'un an. 600 000 personnes utilisent désormais un smartphone. En 2020, 5,6 millions de personnes auront accès à l'internet à tout moment et en tout lieu (de 80 % à 88 % de la population totale). En particulier, le groupe de population plus âgé des plus de 55 ans (de 54 % à 71 %) utilise de plus en plus un smartphone, tout comme les hommes (de 79 % à 90 %).

On constate également une augmentation significative du nombre d'ordinateurs portables. Un demi-million de Suisses utiliseront désormais un ordinateur portable au moins occasionnellement (de 4,3 à 4,8 millions). En 2020, pour la première fois, davantage de personnes utiliseront un ordinateur portable (76 %) qu'un ordinateur de bureau (69 %). (Figure 2) Les hommes (de 70 % à 82 %) et les plus de 55 ans (de 45 % à 57 %) ont également augmenté leur utilisation de l'ordinateur portable.

 

Grafik2_Entwicklung_Geräte-Nutzung_2014-2020_Gesamtbevölkerung

Téléviseur le plus répandu

Le téléviseur est et reste l'appareil électronique le plus utilisé en Suisse. 92% de la population totale s'assoit au moins occasionnellement devant la "boîte" (5,9 millions de personnes). Les postes de radio sont utilisés par 82 % de la population (5,2 millions). La radio est également écoutée sur d'autres appareils par un peu moins de la moitié de la population (47 %) : sur un smartphone (24 %), sur un téléviseur (24 %), sur un PC/ordinateur portable (20 %) ou sur une tablette (4 %).

 

Un homme sur huit et une femme sur douze portent une smartwatch au poignet

Le port d'une smartwatch augmente de 200 000 utilisateurs. Aujourd'hui, un peu moins de 700 000 personnes (11%) portent une smartwatch au poignet. Seules les enceintes à commande vocale n'ont pas profité de l'essor des appareils électroniques. Comme l'année précédente, moins de 3 % de la population parle au moins occasionnellement à une enceinte intelligente telle que Amazon Echo, Google Home ou Apple HomePod. Cela équivaut à seulement 160 000 personnes en Suisse. (Graphique 2)

 

Plus de temps pour les médias sociaux ? TikTok : une forte croissance, notamment chez les jeunes 

En 2020, les Suisses semblent avoir plus de temps pour les médias sociaux. Toutes les plateformes de médias sociaux gagnent de nouveaux utilisateurs. Facebook et Instagram atteignent chacun 350 000 nouveaux utilisateurs. Facebook se remet ainsi de l'effondrement de l'année dernière. Avec 3 millions de personnes, ce n'est pas tout à fait la moitié de la population totale (46 %) qui utilise Facebook au moins occasionnellement. (Graphique 1) 

Grafik1_Mediennutzung_2020_Gesamtbevölkerung

2,1 millions, soit un tiers (33 %) de la population, sont occasionnellement sur Instagram. Instagram est particulièrement populaire chez les jeunes de moins de 25 ans : 82 % des jeunes utilisent Instagram, alors que seulement 34 % utilisent Facebook. (Graphique 4) Cela s'explique par le fait que, contrairement à la population dans son ensemble, Facebook perd du terrain chez les jeunes de moins de 25 ans. Cette tranche d'âge se tourne vers le portail vidéo chinois TikTok. C'est en Suisse que TikTok connaît actuellement la plus forte croissance. Le nombre de "TikTokers" a presque quintuplé par rapport à l'année précédente. Sur les 370 000 utilisateurs de TikTok en Suisse, la plupart ont moins de 25 ans, sont des femmes et suivent une formation. Une femme sur trois de moins de 25 ans est "tiktokt". (34 %). Cependant, TikTok n'a pas encore conquis l'ensemble de la population : seuls 6 % utilisent TikTok de temps en temps. (Graphique 1)

Grafik4_Entwicklung_SocialMedia_Plattformen_2014-2020_Junge-15-24J.

Les plus jeunes s'offrent un abonnement payant à Spotify

Le service de streaming musical Spotify a gagné 300 000 nouveaux utilisateurs en l'espace d'un an. Les groupes de population plus âgés découvrent particulièrement Spotify : la moitié des nouveaux utilisateurs ont plus de 55 ans. 2 millions de personnes écoutent désormais de la musique au moins occasionnellement via Spotify, ce qui correspond à un peu moins d'un tiers de la population totale (31 %). (Figure 1) Parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans, la proportion d'utilisateurs de Spotify est plus de deux fois plus élevée : 64 % des jeunes Suisses écoutent Spotify de temps en temps. Sur les 2 millions d'auditeurs de Spotify, 800 000 utilisent la version gratuite et 1,2 million payent pour Spotify. En particulier, les utilisateurs âgés de 20 à 30 ans s'offrent la version payante de Spotify. Malgré le streaming musical, la radio reste populaire en Suisse. Avec 5,7 millions de personnes, la radio compte presque trois fois plus d'auditeurs que Spotify. Les jeunes écoutent aussi beaucoup la radio. Plus de 80 % des personnes de moins de 25 ans écoutent la radio, dont la moitié même quotidiennement.

 

Netflix franchit la barre des 2 millions avec 400 000 nouveaux utilisateurs 

Netflix gagne 400 000 téléspectateurs en un an à Corona. Netflix compte désormais 2,2 millions d'utilisateurs en Suisse. Cependant, Corona n'a guère stimulé la croissance de Netflix : Cette croissance s'inscrit dans la tendance des années précédentes. En 2015, seuls 5 % de la population âgée de 15 ans et plus regardaient Netflix de temps en temps. En 2020, plus d'un sur trois (35 %) le fera. (graphique 1) Netflix est également plus répandu que la moyenne chez les jeunes de 15 à 24 ans : Trois quarts (75 %) des jeunes Suisses regardent Netflix de temps en temps. (Graphique 4)

Mais d'autres fournisseurs de vidéos entrent sur le marché suisse et se disputent les téléspectateurs et les abonnés. Cependant, les services plus récents tels que Disney+ (5 %), Twitch (5 %), Apple TV Plus (4 %) ou Amazon Prime (2 %) sont encore loin derrière l'utilisation de YouTube (74 %) ou Netflix (35 %). 

Malgré toutes ces nouvelles offres, la télévision classique reste populaire en Suisse. Avec 95 % de la population totale, les grandes masses regardent la télévision. Et ils le font très fréquemment : en Suisse, 7 personnes sur 10 allument la télévision tous les jours (69%). (Figure 1) Et il n'y a pas que la génération plus âgée qui regarde la télévision : près de la moitié des 15-24 ans la regardent également tous les jours. La télévision traditionnelle compte 6,0 millions de téléspectateurs, soit presque trois fois plus que Netflix. La télévision traditionnelle compte également 1,3 million de téléspectateurs de plus que YouTube.

Les cinémas continuent également à être fréquentés malgré Netflix et Corona. Plus de la moitié de la population est allée au cinéma au moins une fois au cours des six derniers mois. (Figure 1) Le cinéma est encore plus populaire chez les jeunes : 70 % des personnes de moins de 25 ans vont au cinéma au moins une fois tous les six mois, et la plupart d'entre elles plusieurs fois.

Grafik5_Entwicklung_E-Banking_bargeldlos zahlen_2014-2020_Gesamtbevölkerung

Un bond dans l'année Corona pour les paiements sans numéraire avec les téléphones mobiles

On constate une augmentation significative de l'utilisation des smartphones pour régler des achats sans contact. Le paiement sans numéraire par téléphone mobile se développe dans tous les groupes de population. Toutefois, l'utilisation dépend fortement de l'âge, du sexe et du revenu : plus on est jeune, plus on est un homme et plus le revenu est élevé, plus les achats sont susceptibles d'être payés par téléphone mobile. Environ 650 000 personnes ont découvert le paiement sans numéraire par téléphone mobile pour la première fois au cours de l'année Corona. En Suisse, 1,8 million de personnes (28 %) utilisent désormais les paiements mobiles (pas encore tout à fait 1,2 million en 2019). (Graphique 5)

 

L'application de paiement suisse Twint est leader du marché devant Apple Pay ou Google Pay 

Un tiers de la population (2,1 millions de personnes) utilise au moins occasionnellement des services de paiement mobile tels que Twint, Apple, Google ou Samsung Pay. La grande majorité d'entre eux utilisent l'application suisse Twint. Twint a une nette avance sur ses concurrents étrangers dans tous les groupes de population. Un peu plus d'un quart de la population totale âgée de 15 ans et plus utilise Twint (27 %). (Figure 1) Apple Pay, Google Pay et Samsung Pay comptent chacun moins de 4 % d'utilisateurs dans la population suisse. 

À propos de l'étude IGEM Digimonitor 2020

L'étude Digimonitor recense chaque année depuis 2014 l'utilisation des médias et appareils électroniques en Suisse. Les données sont représentatives de l'ensemble de la population de Suisse alémanique et de Suisse romande âgée de 15 ans et plus, car les offliners et les personnes sans connexion fixe sont également interrogés. L'enquête téléphonique s'est déroulée de début avril à fin mai 2020. Pour le compte du groupement d'intérêt des médias électroniques IGEM et WEMF, l'Institut Link a interrogé 1 759 personnes, dont 1 008 en Suisse alémanique et 751 en Suisse romande. L'intervalle de confiance est au maximum de +/- 2,3 points de pourcentage.

(Visité 763 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet