Environ 87 % des Suisses écoutent encore la radio tous les jours.

L'utilisation de la radio a légèrement reculé au deuxième semestre 2016. Mais en Suisse alémanique, 86,7% écoutent encore la radio tous les jours, et ce pendant près de deux heures. Le marché est toujours dominé par la SSR, mais les stations privées ont progressé.

frequency-949236_1920

La part de marché de la SSR a reculé d'environ 1,53 point de pourcentage par rapport au premier semestre en Suisse alémanique, pour atteindre 63,7%, a indiqué vendredi Mediapulse. Les radios privées ont presque exclusivement profité de cette évolution. Leur part de marché a augmenté de 1,55 point de pourcentage pour atteindre 31,43%. Le reste est constitué par les radios étrangères, dont la part est restée constante à environ 5 pour cent. Dans l'ensemble, l'utilisation de la radio en Suisse a reculé d'environ un pour cent. Ainsi, au deuxième semestre de l'année dernière, environ 4,24 millions de personnes ont écouté la radio chaque jour, soit 50 000 personnes par jour de moins qu'au semestre précédent. Au total, 2,965 millions de personnes ont écouté chaque jour les chaînes de la SSR, 2,585 millions les chaînes privées et 1,268 million les chaînes étrangères.

SRF 1 avec 30 pour cent de part de marché

La station de radio la plus populaire en Suisse alémanique est restée SRF 1 avec une part de marché d'environ 30 % ou 1,5 million d'auditeurs par jour, suivie de SRF 3 avec une part de marché de 16,36 % ou 1,2 million d'auditeurs. Viennent ensuite d'autres stations de la SSR comme SRF Musikwelle (6,73%), SRF Kultur (3,38%) et Radio Swiss Pop (2,69%) avant que la première station privée, Radio Energy Zürich, n'apparaisse dans le classement - avec une part de marché de 2,68% ou environ 282 000 auditeurs par jour.

Les Tessinois sont les plus fervents auditeurs de radio

La deuxième station zurichoise Radio 24, avec 254'000 auditeurs et une part de marché de 2,47 pour cent, et la station de Suisse orientale FM1, avec 224'000 auditeurs (2,32 pour cent de part de marché), ne se situent que juste derrière. En Suisse centrale, Radio Pilatus reste la station privée la plus populaire avec environ 220'000 auditeurs. En comparaison suisse, les Tessinois ont écouté la radio plus souvent et plus longtemps que les Suisses alémaniques : 88,7% d'entre eux ont allumé la radio pendant 118 minutes par jour. Les Romands, en revanche, sont légèrement moins friands de radio : ils n'étaient que 82,7% à l'écouter 99 minutes par jour.

La monnaie radio suisse sera modernisée en 2018

Deux fois par an, Mediapulse publie les chiffres officiels d'utilisation de la consommation radio suisse en direct via le câble, les OUC, le DAB+ et la webradio de la population de 15 ans et plus résidant en Suisse. Les données quotidiennes du panel radio de Mediapulse sont considérées comme la monnaie officielle de la radio suisse et sont utilisées par les stations de radio pour l'optimisation des programmes et par l'industrie publicitaire pour la vente de spots publicitaires ciblés. Depuis 2013, la mesure porte également sur la diffusion de programmes radio via Internet (webstreams). En outre, depuis 2014 (2e semestre 2014), la diffusion synchrone de signaux audio identiques sur plusieurs stations de radio fait l'objet d'un contrôle de plausibilité supplémentaire et est correctement attribuée aux différents programmes.

A partir de 2018, la monnaie radio suisse existante sera modernisée. Une montre de mesure (Mediawatch), qui enregistre acoustiquement la consommation radio du porteur, continuera d'être utilisée. Outre la Mediawatch 4, dont le design et la technologie ont été optimisés, l'introduction d'une application de mesure est également testée. La nouvelle technologie de recherche, qui conduit à une meilleure stabilité des données et à une disponibilité plus rapide des données, sera testée à partir du 1er juillet 2017 dans le cadre d'une exploitation parallèle à la mesure existante. Le changement définitif aura lieu le 1er janvier 2018 (SDA/pd/hae).

DSC_4132
(Visité 30 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet