La publicité DOOH de Neo Advertising apporte de l'air frais à Küsnacht

Une publicité respectueuse du climat et durable : L'entreprise OOH Neo Advertising prévoit de commercialiser "CityBreeze" en Suisse. Ce nouveau produit combine la purification de l'air grâce à des filtres naturels en mousse et un espace publicitaire numérique.

Le premier écran CityBreeze se trouve devant le siège principal de la régie publicitaire Goldbach à Küsnacht. L'espace publicitaire numérique avec son écran de 75 pouces peut sembler à première vue un écran DOOH ordinaire, mais il présente une caractéristique intéressante - et respectueuse du climat : le CityBreeze combine l'espace publicitaire numérique avec de la mousse vivante et une technologie de filtrage de la start-up brandebourgeoise Green City Solutions.

La société de marketing OOH Neo Advertising, qui appartient majoritairement à Goldbach, prévoit de commercialiser les écrans du CityBreeze en Suisse. Un CityBreeze peut purifier, refroidir et humidifier jusqu'à 1'400 mètres cubes d'air par heure. Cela correspond à l'air que respirent 2'800 personnes par heure. Les filtres de mousse actifs peuvent éliminer jusqu'à 82 pour cent des poussières fines de l'air et améliorer ainsi l'air dans l'environnement direct.

La mousse a une énorme surface d'absorption en raison de ses nombreuses feuilles fines et minces. Les quelque deux mètres carrés de mousse qui poussent dans un CityTree correspondent à une surface de mousse active de 60 mètres carrés, grâce à laquelle les poussières fines de l'air sont liées et métabolisées. La mousse peut également fixer l'humidité et la restituer sous forme de fraîcheur par évaporation. Il en résulte un effet rafraîchissant d'environ 4 degrés, dû à l'évaporation de l'eau. Cette merveille de la nature est activement ventilée et alimentée de manière optimale par une technologie intelligente. Selon Neo Advertising, le CityBreeze serait ainsi la première solution numérique out-of-home qui refroidit son environnement au lieu de le réchauffer.

Neo Advertising estime que la combinaison de la publicité extérieure numérique et du filtre à particules fines est judicieuse. L'information et la publicité, ainsi que l'amélioration ponctuelle de la qualité de l'air, sont placées là où le plus grand nombre de personnes possible réagissent et en profitent. Les emplacements publicitaires existants peuvent ainsi être utilisés et valorisés durablement grâce à la technologie aux avantages multiples et intelligents.

(Visité 398 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet