La ville de Zurich utilisera des plans de ville interactifs à partir de l'automne - Clear Channel en assurera la commercialisation

La ville de Zurich introduit dès l'automne des plans de ville numériques, appelés "eCityplans", et fait ainsi un pas de plus vers la ville intelligente. Les plans de ville interactifs remplacent les anciennes stèles analogiques et génèrent des revenus supplémentaires pour Zurich grâce à la publicité numérique.

ecityplaene

Le premier "eCityplan" sera installé sur la Paradeplatz à partir d'octobre dans une phase de test, a annoncé jeudi le conseil municipal. 15 autres suivront à partir de janvier 2019 dans des lieux sélectionnés et très fréquentés. La ville engagera des frais uniques d'environ 560 000 francs pour la préparation structurelle des installations, et les stèles resteront la propriété du locataire. Les 16 "eCityplans" au total fonctionnent via un écran tactile et comportent plusieurs cartes qui facilitent l'orientation dans la ville, poursuit-il. Ils fournissent également des informations sur les événements, la culture et les transports publics.

La ville nourrit également de grands espoirs pour le tourisme avec les plans de ville numériques : ils sont multilingues, offrent un WLAN public et le contenu peut être mis à jour rapidement.

La publicité numérique à l'arrière

Au verso, les plans de ville seront équipés d'installations publicitaires numériques. La ville peut ainsi élargir sa gamme d'installations publicitaires numériques, continuer à façonner activement la numérisation du marché publicitaire et générer des revenus supplémentaires, poursuit le communiqué. La société Clear Channel Switzerland a obtenu le contrat jusqu'en 2023 et paiera un peu moins de 550 000 CHF par an. Elle exploite déjà des espaces publicitaires analogiques et numériques pour la ville sur des terrains publics et possède une expérience des plans de ville numériques.

APG|SGA n'a pas participé à l'appel d'offres (Werbewoche.ch) signalé). Entre autres choses, la société s'est offusquée du fait que la ville interdisait l'utilisation d'images en mouvement. (hae/SDA)

(44 visites, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet