Publicitas repousse de quatre jours le délai pour le consentement des éditeurs

Publicitas, l'opérateur publicitaire en grande difficulté financière, a demandé aux éditeurs suisses de donner leur accord au plan de restructuration avant le 10 mai. Maintenant, selon le Handelszeitung, Publicitas a prolongé ce délai jusqu'au 14 mai.

publictias-t

Motif : pression temporelle accrue en raison de la courte semaine de travail. Jusqu'à présent, les réactions des maisons d'édition n'ont pas été extraordinaires. Elisabeth Aubonney, responsable de la communication de Publicitas, déclare : "Nous avons reçu des réactions, mais pas encore de réactions officielles.

La semaine dernière, la direction de Publicitas a montré aux éditeurs comment elle allait se sauver des problèmes financiers. Les éditeurs vont prendre une participation de 50 % dans Publicitas. Si cette proposition ne se concrétise pas, l'air sera raréfié (Werbewoche.ch signalé). Le tribunal de district de Bülach attend un retour sur la volonté des éditeurs de coopérer d'ici le 18 mai. Le tribunal a accordé à Publicitas un moratoire provisoire.

(Visité 19 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet