Admeira acquiert une participation dans la société de marketing Audienzz (NZZ)

Admeira acquiert 15 % d'Audienzz, l'organisation de marketing numérique du groupe NZZ Media, à compter du 21 novembre 2017. Dans le même temps, le groupe NZZ Media prendra un siège au conseil d'administration d'Admeira. Les deux parties examinent la possibilité de poursuivre leur coopération.

admeira-audienzz

Audienzz est la filiale de marketing du groupe NZZ Media, qui est spécialisé dans les services numériques dans le segment premium. Admeira a acquis une participation de 15 % dans Audienzz à compter du 21 novembre 2017. En même temps, le groupe NZZ Media, avec son membre du conseil d'administration Dominique von Matt, prendra un siège au conseil d'administration d'Admeira. Dans une prochaine étape, les deux parties examineront une coopération plus poussée dans le but de renforcer le positionnement de la Suisse en tant que site médiatique face aux concurrents numériques mondiaux.

Marc Walder, président du conseil d'administration d'Admeira, dans un communiqué : "Admeira a été fondée dans le but de rassembler les fournisseurs de médias suisses et d'offrir des opportunités attrayantes au marché publicitaire. Nous sommes impatients de développer de nouvelles perspectives pour les fournisseurs de médias et les annonceurs avec Audienzz."

Etienne Jornod, président du conseil d'administration du groupe NZZ Media : "Le marché de la publicité numérique évolue rapidement. Il est donc important d'échanger des points de vue avec les autres acteurs du marché sur les nouvelles technologies et offres." Les deux partenaires ont convenu de ne pas divulguer les détails financiers de la transaction.

"Il ne s'agit pas de faire une déclaration de politique médiatique".

L'adhésion d'Admeira par tranches est-elle à l'horizon ? Myriam Käser, responsable de la communication d'entreprise du groupe de médias NZZ, l'ignore lorsque la Werbewoche lui pose la question : "Nos produits sont différents de ceux de nos concurrents. C'est pourquoi nous voulons commercialiser nos médias nous-mêmes et n'avons pas l'intention de rejoindre Admeira. Pour la même raison, nous avons également mis fin à notre contrat avec Publigroup à cette époque." En outre, il n'y a pas d'accès privilégié aux données Admeira - ou vice versa, Admeira aux données Audienzz.

"Le mouvement communiqué aujourd'hui consiste à apprendre les uns des autres", déclare M. Käser. "Il ne s'agit pas de faire une déclaration de politique médiatique". L'attitude du groupe de médias NZZ en matière de politique médiatique ne changera pas. "On peut travailler avec quelqu'un et échanger des points de vue sans être du même avis sur tous les points". Il a déclaré que la NZZ a intérêt à ce que l'industrie des médias soit forte en Suisse et qu'elle s'est toujours efforcée de jeter des ponts plutôt que de creuser des fossés. "Cela continue d'être notre position. Nous ne menons pas une stratégie contre qui que ce soit, mais nous cherchons des solutions qui nous rendent plus forts sur le marché."

L'unanimité règne toujours au sein de l'Association des médias suisses

L'Association suisse des médias, connue pour avoir été l'un des plus sévères détracteurs d'Admeira dès les premières heures de la joint venture marketing, adopte un ton tout aussi modéré. Andreas Häuptli, directeur général, ne voit aucun désaccord entre la NZZ, membre de l'association, et les autres éditeurs : "Il y a toujours une unité au sein de l'association, y compris la NZZ, contre la construction problématique d'Admeira, en raison de l'implication de la SSR", a-t-il déclaré mercredi à la Werbewoche. "C'est une décision entrepreneuriale du groupe de médias NZZ". La NZZ continuera à se commercialiser et ne deviendra pas actionnaire d'Admeira. Au lieu de cela, Admeira va racheter la filiale Audienzz de la NZZ.

"Nous continuons à réclamer une solution industrielle pour la gestion des données", déclare M. Häuptli. En outre, les coopérations devraient remplir les conditions énoncées dans les motions parlementaires : Être ouvert à tous et promouvoir la diversité des médias. (hae)

(Visité 27 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet