Swisscom transmettra ses données à l'alliance publicitaire Admeira à partir du mois d'avril

A partir du 1er avril, Swisscom transmettra les données anonymes de ses clients à l'alliance publicitaire Admeira, qu'elle entretient avec Ringier et la SSR. Toutefois, les clients peuvent s'opposer à l'utilisation de leurs données.

swissco-admeira

Swisscom attire l'attention sur ce droit dans une nouvelle déclaration de confidentialité qu'elle envoie ces jours-ci à des millions de clients du réseau fixe. Elle explique que les clients privés ont la possibilité de s'opposer à tout moment au traitement des données à des fins de marketing ou à la réception de publicité. Alors que dans le passé, cela n'était possible que par le biais de la hotline, c'est désormais également possible en quelques clics dans l'espace client en ligne.

Swisscom souligne qu'elle ne transmet à Admeira que des informations anonymes sur le sexe, la tranche d'âge et la région de résidence. "Il n'est pas possible de tirer des conclusions sur cette personne", a déclaré mercredi Annina Merk, porte-parole de Swisscom, en réponse à une demande de l'agence de presse SDA. La possibilité de s'y opposer - ce que l'on appelle l'opt-out - est déjà ouverte aux clients aujourd'hui.

Publicité orientée vers les groupes cibles

À partir de l'été 2017, le groupe de télécommunications prévoit également de faire "un usage plus important des données", selon un document d'information de l'espace client en ligne. Selon Merk, cela inclut des informations sur l'utilisation des produits, par exemple. Toutefois, les clients doivent donner leur accord explicite à ces plans. Swisscom informera ses clients à l'avance et obtiendra leur consentement, a déclaré M. Merk.

Admeira dit qu'elle utilisera les données de Swisscom pour la publicité basée sur des groupes cibles. Le spécialiste de la publicité souligne également dans un communiqué que les données sont anonymisées et agrégées. Ringier ne fournira à l'entreprise que les données d'utilisation des pages Internet. Admeira ne recevrait aucune donnée de la part de la SSR. Ces données d'utilisation sont obtenues directement auprès d'instituts officiels tels que Mediapulse et Netmetrix.

Admeira, la coentreprise de l'entreprise publique Swisscom et de la SSR avec la maison d'édition Ringier, a été lancée en avril 2016. Les médias non participants et l'association des éditeurs VSM considèrent l'alliance publicitaire comme une distorsion de la concurrence et veulent engager une action en justice contre elle.

Informations plus détaillées

Avec la nouvelle déclaration sur la protection des données, Swisscom veut "donner plus de poids" au thème de la protection des données, comme l'a déclaré M. Merk. "Il s'agit d'informer les clients de manière transparente". Au lieu d'un court passage dans les conditions générales de vente (CGV), on explique désormais en détail ce que le géant des télécoms est autorisé à faire avec les données de ses clients. Vous trouverez de plus amples informations dans l'espace client en ligne.

Selon le porte-parole de Swisscom, la politique de confidentialité est conforme à la base juridique. L'avis du Commissariat fédéral à la protection des données a été sollicité au cours du processus de rédaction. Avec la nouvelle déclaration de protection des données, les conditions générales des clients du réseau fixe de Swisscom (téléphonie, Internet, Swisscom TV) et des utilisateurs des services du réseau fixe de M-Budget et Wingo seront également adaptées. On ne sait pas encore quand les clients mobiles suivront le mouvement. Les conditions générales entrent en vigueur 30 jours après la réception de la lettre, même si les clients ne réagissent pas. Jusqu'à présent, les réactions des clients aux nouvelles conditions générales et à la politique de confidentialité ont été peu nombreuses, a-t-il déclaré. "Il s'agissait surtout de questions de compréhension", a poursuivi la porte-parole de Swisscom, Mme Merk. (SDA)

(Visité 16 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet