Votations fédérales : Les sondages montrent une nette majorité en faveur de l'interdiction de la publicité pour le tabac

Si l'initiative pour l'interdiction de la publicité pour le tabac avait été soumise au vote le 25 décembre ou au début de la nouvelle année, une nette majorité aurait accepté le projet. C'est ce que montrent les premiers sondages. En ce qui concerne le paquet médiatique, une course serrée se dessine.

(Source : rapport de sondage sur les votations fédérales du 13 février de Tamedia et 20 Minuten)

La SSR et l'entreprise de médias Tamedia ont toutes deux publié vendredi les premiers sondages sur les votations du 13 février.

Dans l'enquête réalisée par l'institut de recherche GFS Berne sur mandat de la SSR, 73% des personnes interrogées ont indiqué qu'elles étaient certainement ou plutôt favorables à l'initiative populaire "Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac". 25 pour cent se sont prononcés contre l'initiative, 2 pour cent étaient encore indécis.

L'image est un peu moins claire dans le sondage de Tamedia et 20 minutes. Ici, 67 pour cent des personnes interrogées sont favorables à une interdiction de la publicité pour le tabac, 31 s'y opposent et 2 pour cent ne se prononcent pas.

En ce qui concerne le paquet médiatique, le sondage de la SSR a révélé que le camp du oui et celui du non atteignaient chacun 48 %, 4 % étant indécis. En revanche, le sondage de Tamedia a révélé une majorité de 51 % de non. 42 se sont prononcés en faveur du projet, 7 % n'ont pas indiqué leurs intentions de vote.

Image floue de l'abolition du droit de timbre

Les résultats des sondages divergent aussi nettement en ce qui concerne la suppression du droit de timbre. L'enquête de Tamedia et 20 minutes donne l'avantage au camp du non avec 55 pour cent contre 30 pour cent, 15 pour cent sont indécis.

Dans le sondage de la SSR, les opposants ont également une longueur d'avance, mais celle-ci est nettement plus faible. 49 % auraient voté contre la modification de la loi le jour de Noël, 42 % pour. 9 % des participants ne se sont pas encore prononcés.

Certes, les deux sondages donnent l'avantage au camp du non à l'initiative pour l'interdiction de l'expérimentation animale. Mais là aussi, il existe des différences quant à la clarté de l'image. Dans le sondage de la SSR, 48 % des personnes interrogées se sont prononcées contre la demande, 45 % pour. La part des indécis s'élève à 7 pour cent. Dans le sondage de Tamedia, la proportion de "non" est en revanche de 61 pour cent et celle de "oui" de 34 pour cent. Selon l'étude, cinq pour cent ont déclaré être indécis.

Large soutien à l'interdiction de la publicité pour le tabac

L'initiative pour l'interdiction de la publicité pour le tabac trouve une majorité parmi les partisans de tous les grands partis. Les personnes non affiliées à un parti sont également majoritairement pour, écrit l'institut GFS Berne dans ses explications sur le sondage de la SSR. La part de oui est la plus élevée chez les Verts (90%) et la plus faible chez les membres de l'UDC (57%).

Le projet trouve en fait partout des majorités confortables, estiment également les auteurs de l'étude sur le sondage Tamedia. Les sympathisants du PLR et de l'UDC constituent toutefois une exception. La base libérale-radicale est majoritairement opposée à l'interdiction de la publicité pour le tabac avec 52 pour cent, tandis que chez les partisans de l'UDC, le camp du oui et celui du non sont à égalité avec 49 pour cent chacun.

Polarisation gauche-droite pour le paquet média

Les deux sondages voient des majorités en faveur du paquet de mesures en faveur des médias parmi les partisans du PS, des Verts et du PVL. Les partisans du PLR et de l'UDC auraient en revanche majoritairement rejeté le paquet média. Selon le sondage de la SSR réalisé il y a environ deux semaines, à peine 17% de la base de l'UDC voulait déposer un oui dans l'urne, l'enquête de Tamedia ne voit que 13% de soutien.

Les auteurs des deux études font état de différences entre les régions linguistiques : En Suisse romande, le paquet média trouve une majorité, alors que le Tessin et la Suisse alémanique sont sceptiques.

Fossé idéologique sur l'abolition du droit de timbre

Le sondage de la SSR montre que les partisans du PRD et du centre sont majoritairement favorables à la suppression du droit de timbre, avec respectivement 62 % et 57 %. En revanche, le non domine clairement chez les Verts et le PS, avec respectivement 67 et 64% de non.

En dehors de l'électorat des partis bourgeois, seuls les ménages aux revenus les plus élevés se prononcent en faveur de la suppression de la taxe, poursuit l'étude.

L'enquête de Tamedia et 20 minutes voit en principe une polarisation le long du schéma gauche-droite - toutefois, la part de oui est nettement plus faible chez le PRD (49%), tandis qu'au centre, le camp adverse est clairement en tête avec 57% de non contre 30% de oui.

Les femmes plus souvent favorables à l'interdiction de l'expérimentation animale que les hommes

Le fossé entre les sexes est actuellement "extraordinairement marqué" en ce qui concerne l'initiative pour l'interdiction des expériences sur animaux, selon l'institut de recherche GFS Berne. Selon le sondage de la SSR, les femmes sont 60% à vouloir voter oui, les hommes seulement 33%.

Le sondage de Tamedia fait également apparaître des différences entre les sexes, mais de manière beaucoup moins nette. De plus, le soutien à l'interdiction de l'expérimentation animale est globalement plus faible. Selon l'étude, le pourcentage de "oui" est de 45 pour cent chez les femmes interrogées et de 24 pour cent chez les hommes. 72 pour cent des hommes et 50 pour cent des femmes se sont prononcés contre l'initiative populaire.

Dans les deux sondages, la demande a tendance à être plus soutenue à gauche de l'échiquier politique. Tous deux ne voient pas de majorité en sa faveur, à l'exception de la base des Verts.

Pour la première vague du sondage sur les tendances de la SSR, GFS Berne a interrogé 10 083 électeurs au total entre le 17 décembre 2021 et le 3 janvier 2022. La marge d'erreur statistique est de +/-2,8 points de pourcentage.

Le sondage en ligne pour Tamedia et 20 minutes a été réalisée les 3 et 4 janvier. Les résultats se basent sur les réponses de 13 120 personnes. Les réponses ont été pondérées par l'entreprise Leewas en fonction de variables démographiques, géographiques et politiques de manière à obtenir une image représentative. L'erreur d'échantillonnage est de +/- 1,5 point de pourcentage. (SDA)

(Visité 159 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet