SRF réorganise la structure de gestion de la division Channels Radio

La division "Channels Radio" de SRF sera dotée d'une nouvelle structure de gestion à partir du 1er avril 2022 : la direction des programmes de Radio SRF 1 sera à l'avenir également responsable de l'onde musicale, et celle de Radio SRF 3 également de Virus. Une fonction de planification centrale pour tous les canaux sera créée.

En été 2022, les rédactions de Radio SRF 1, SRF 3, Virus et Musikwelle emménageront dans le nouveau site de production sur le campus de Leutschenbach. Les espaces de travail dans le "Radio Hall" sont conçus de manière à ce que les équipes puissent travailler ensemble de manière plus efficace et encore plus forte entre les programmes, selon une lettre de SRF. En conséquence, les programmes radio linéaires peuvent être produits avec moins d'efforts de gestion et les ressources peuvent être transférées vers la production numérique. Cela nécessite une adaptation de la structure de gestion, dans laquelle les mêmes fonctions ou des fonctions similaires sont aujourd'hui combinées.

A l'avenir, la direction des programmes de Radio SRF 1 sera également responsable de Musikwelle, et celle de Radio SRF 3 de Virus. Avec un chef d'équipe chez Musikwelle et chez Virus, ils doivent veiller à ce que les deux chaînes continuent à avoir un profil indépendant.

Le niveau de direction inférieur à celui du chef de division Robert Ruckstuhl comprendra également, outre les directeurs de programme Radio SRF 1 / Musikwelle et Radio SRF 3 / Virus, les postes de chef de SRF 2 Culture à Bâle et de chef de la programmation musicale Channels Radio, ainsi que les nouvelles fonctions de chef de la planification Radio et Online et de chef de l'audio numérique, y compris Team Radio Online. Selon SRF, ces postes de direction seront annoncés en interne en octobre, et des nominations individuelles seront possibles.

Dans une prochaine étape, début 2022, les futurs managers désigneront leurs chefs d'équipe. Le cadre actuel des gestionnaires quotidiens (TAV) n'existera alors plus au niveau des programmes radio individuels. A l'avenir, ces tâches seront reprises alternativement par les équipes de gestion des programmes de Radio SRF 1 / Musikwelle et Radio SRF 3 / Virus.

Suppression d'emplois dans le domaine de la gestion

La réorganisation impliquera une réduction des emplois de direction, écrit SRF. Les programmes radio linéaires pourraient être produits avec moins d'efforts de gestion dans la future organisation, ce qui permettrait de transférer des emplois vers la production d'offres audio pour les jeunes groupes cibles. SRF prévoit de mettre en œuvre ces quarts de travail avec les employés existants si possible.

La nouvelle organisation dans le domaine des chaînes de radio entrera en vigueur le 1er avril 2022. Le déménagement des équipes du studio radio de Brunnenhof vers le Radio Hall sera échelonné en août 2022. (pd/swi)


Robert Ruckstuhl, responsable des chaînes radio chez SRF, répond à trois questions sur la réorganisation de la structure de gestion. (Image : SRF)

Pourquoi la division Channels Radio a-t-elle besoin d'une nouvelle structure de gestion en vue de son déménagement au Radio Hall ?

Robert Ruckstuhl : La structure de gestion actuelle, ainsi que les locaux du studio Brunnenhof, sont toujours fortement orientés vers la production radiophonique classique - avec des équipes séparées et de petits espaces de travail pour les programmes radiophoniques respectifs. Cela ne répond plus aux besoins de la production multimédia d'aujourd'hui. Dans le Hall Radio, avec ses grands espaces de travail interconnectés, les équipes travailleront beaucoup plus de manière transversale. Lorsque des processus de gestion parallèles, par exemple dans la planification et le contrôle, peuvent être bien réunis, nous économisons sur les coûts de gestion. Lorsque le profilage spécifique a lieu, nous restons dans les structures de gestion spécifiques de chaque station.

Avec la rationalisation de la structure de gestion, un niveau de gestion entier disparaît, celui des gestionnaires dits quotidiens. Y a-t-il eu trop de patrons dans les stations de radio jusqu'à présent ?

Non. L'organisation actuelle est toujours orientée vers la production de radio classique, avec une équipe de gestion distincte pour chaque programme radio. En réalité, nous travaillons déjà ensemble de manière beaucoup plus étroite et au-delà des frontières des programmes. Mais si chaque équipe est sur son propre sol, il y a des limites à la coopération. Cela nous ouvre de toutes nouvelles possibilités, dans le hall de la radio, pour planifier et réaliser des contenus radio et en ligne pour toutes les chaînes, de manière plus simple et donc plus efficace. Les gestionnaires quotidiens ont de nombreuses tâches de coordination opérationnelle. C'est pourquoi, à l'avenir, leur fonction se confondra avec celle de la direction journalistique. Le déménagement au Radio Hall est le bon moment pour ce changement.

A l'avenir, la direction des programmes de Radio SRF 1 sera également responsable de l'onde musicale, et celle de Radio SRF 3 de Virus. Les différentes stations perdront-elles de l'importance à cause de cela ?

L'une des spécifications du projet était que chaque station devait conserver son propre profil. C'est pourquoi chaque programme continue à avoir sa propre gestion, dans le cas de Musikwelle et Virus sous la forme d'une gestion d'équipe. Leurs tâches comprennent la mise à jour des profils individuels des stations. En outre, Radio SRF 1 et Musikwelle ainsi que Radio SRF 3 et Virus s'adressent chacune à des groupes cibles similaires. En réalité, les stations traitent souvent de sujets similaires, voire identiques. C'est pourquoi la planification du contenu se fait depuis longtemps au-delà des limites du programme. La façon dont nous sommes organisés aujourd'hui exige beaucoup de coordination et, inévitablement, il y a parfois des doublons. Avec des parcours plus courts et sous une gestion commune des programmes, ces derniers ne sont plus nécessaires. Dans le même temps, les chefs d'équipe et surtout les équipes centrales des stations avec les présentateurs et les producteurs continuent de veiller à ce que les différentes stations conservent leurs profils spécifiques.

(Visité 120 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet