Ringier reprend plusieurs produits numériques et imprimés en Europe de l'Est

L'entreprise de médias Ringier prend pied en Europe de l'Est et reprend complètement plusieurs produits numériques et imprimés. Elle rachète toutes les parts de son partenaire de coentreprise Axel Springer dans les marchés et médias numériques en Hongrie, Serbie, Estonie, Lettonie et Lituanie.

Ringier reprend également les parts d'Axel Springer en Slovaquie. Toutefois, le fondateur de la société sur place conservera une participation minoritaire, a annoncé Ringier mercredi. À l'avenir, les partenaires de l'entreprise commune ne feront des affaires ensemble qu'en Pologne.

Springer se concentrerait à l'avenir sur de grands marchés stratégiques, avec des priorités d'investissement en Allemagne, aux États-Unis et en Pologne. Les acquisitions sont encore soumises à l'approbation des autorités antitrust locales. Ils devraient être achevés dans le courant de l'année. Les parties ont convenu de ne pas divulguer le prix d'achat.

Avec l'acquisition des parts d'Axel Springer dans l'entreprise commune dans les pays concernés, Ringier poursuit sa stratégie internationale de croissance et d'investissement dans le domaine des places de marché numériques et des marques médias. Cet investissement renforce également les activités existantes de Ringier en Roumanie et en Bulgarie, a-t-il ajouté.

Médias sportifs numériques

Cette transaction est un engagement à long terme en tant qu'investisseur moderne dans le secteur des médias en Europe de l'Est, a déclaré Mark Walder, PDG de Ringier, dans le communiqué. La Serbie, la Slovaquie et la Hongrie offrent une bonne base pour l'expansion de la stratégie des médias sportifs numériques.

Ringer et Axel Springer avaient fondé une coopération commerciale en juillet 2010. Axel Springer a apporté ses filiales en Pologne, en République tchèque et en Hongrie. Ringier a apporté ses activités en Serbie, en Slovaquie, en République tchèque et en Hongrie. L'entreprise commune est devenue l'une des plus grandes sociétés de médias d'Europe centrale et orientale, avec environ 3 100 employés. Il comprenait plus de 200 produits numériques et imprimés. (SDA)

(Visité 89 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet