Les Bernois veulent un nouveau magazine en ligne pour classer les sujets

Dans un nouveau magazine en ligne de la région de Berne, les consommateurs souhaiteraient notamment voir un classement régulier des questions politiques et sociales. C'est le résultat d'une enquête non représentative menée par le mouvement "Courage Civil".

Selon "Courage Civil", 2935 personnes ont participé à l'enquête entre février et mars 2021. Selon ses propres informations, le mouvement veut assurer la diversité des médias dans l'agglomération bernoise, notamment dans le contexte de la fusion des rédactions deConfédérationetJournal bernois.

La grande majorité des personnes interrogées souhaitent la création d'un nouveau magazine en ligne dans l'agglomération bernoise qui maintienne une distance critique par rapport à tous les acteurs de la scène politique. Seuls 14 % ont opté pour un média qui considère les événements d'un point de vue de gauche ou de bourgeois.

L'intérêt pour les sujets nationaux et internationaux est légèrement plus élevé que pour les histoires régionales ou locales, selon l'enquête dont dispose l'agence de presse Keystone-SDA. Les sections affaires et sports ont suscité peu d'intérêt de la part des répondants.

Outre la classification des sujets politiques et sociaux, les lecteurs interrogés apprécieraient également la couverture des questions culturelles, comme le montre encore l'enquête.

Près d'un quart des personnes interrogées se sont prononcées en faveur d'un média sans publicité. Avec 69 %, l'acceptation de la publicité clairement déclarée, comme les rapports publics ou la publicité native, est élevée, concluent les responsables de "Courage Civil".

Deux tiers des personnes interrogées seraient prêtes à payer entre 40 et 100 francs pour un abonnement. Un cinquième paierait également plus de 100 francs.

Sur les 2935 participants, 66% sont des hommes, 33% des femmes et 1% des personnes issues de la diversité. Ils consomment pratiquement tous des médias bernois. Environ 60 % d'entre eux ont un diplôme universitaire ou de haute école spécialisée. 85 % viennent d'une ville ou d'une agglomération.

Selon ses propres informations, "Courage civil" a été fondé en 2018 lors de la campagne pour l'initiative No Billag. Le directeur général est Mark Balsiger, un consultant politique et auteur de livres originaire de Berne.(SDA)

(Visité 66 fois, 2 visites aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet