NZZ réduit le nombre de liasses de l'édition imprimée

Depuis samedi, l'édition imprimée de la Neue Zürcher Zeitung comprend moins de cahiers qu'auparavant. Du lundi au vendredi, il y en a deux au lieu de quatre, le samedi trois au lieu de cinq. Avec cette mesure, la NZZ veut s'orienter de manière encore plus conséquente vers les besoins actuels de son lectorat.

nzz-zeitung

32 pages du lundi au vendredi et 60 pages le samedi. Ce sont les circonférences de NZZ-principales depuis samedi. Le nombre de pages correspond à ce qui était la règle depuis le lockdown de mars dernier, comme le montre un coup d'œil dans le NZZ-montre les archives. Avant, il y avait régulièrement quelques pages de plus.

"Cette mesure est, je peux le dire ouvertement, également une mesure d'économie", a déclaré NZZ-Eric Gujer, rédacteur en chef, a déclaré à Persoenlich.com. Le projet de rationalisation des éditions papier a été lancé il y a environ un an, donc avant la crise de la Corona. Mais la pandémie a accéléré sa mise en œuvre, selon Gujer.

 

Engagement en faveur de l'édition papier

La publicité imprimée a perdu du terrain lors de la NZZ a fortement diminué, comme pour tous les autres journaux. Le journal avait généralement moins de contenu pendant le lockdown. La possibilité de supprimer complètement le journal imprimé avait également été évoquée.

Le quotidien imprimé restera toutefois une composante importante de l'offre à l'avenir, écrit Gujer dans un article paru dans l'édition de samedi de la NZZ. Alors que le flux continu d'informations passe aujourd'hui principalement par les médias en ligne, le journal et l'e-paper représentent une offre soigneusement curatée qui permet de s'orienter dans le flot quotidien d'informations grâce à une sélection consciente.

Le journal imprimé est clairement structuré et facile à lire. Il offre l'essentiel des dernières 24 heures, ainsi qu'un arrière-plan, une analyse et un classement. Afin de réduire le nombre de pages, les programmes TV et la météo, entre autres, ont été rendus plus compacts. Il y a en outre moins d'annonces propres et les cours de la bourse ont été restructurés.

 

Extension à Berne et en Chine

Le réseau de correspondants en Suisse et à l'étranger veut NZZ légèrement développer. Un poste de correspondant supplémentaire est créé par la NZZ en Chine. Le bureau du Palais fédéral à Berne sera renforcé - pour des informations de première main de toutes les scènes qui comptent, selon Gujer. (SDA)

(Visité 172 fois, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet