La SSR prévoit des réformes et des suppressions d'emplois malgré un vote clair de No-Billag

La SSR veut prendre au sérieux les critiques du public à l'égard de l'entreprise : Le dimanche du référendum, il a annoncé des réformes profondes. Outre des suppressions d'emplois d'une ampleur encore inconnue, les activités publicitaires et en ligne seront limitées.

marchand

S'adressant aux médias à Berne, le top management de la SSR était visiblement soulagé et rassuré d'une part, mais aussi humble d'autre part. La campagne émotionnelle n'a pas laissé l'entreprise indemne - malgré le non étonnamment clair à l'initiative No Billag.

"Nous sommes à la veille d'un nouveau départ", a déclaré le directeur général de la SSR, Gilles Marchand. La SSR se trouve à un "tournant historique" de son histoire et se trouve désormais dans un "processus de réforme permanent".

L'ampleur des suppressions d'emplois reste inconnue

Dans l'ensemble, le directeur général de la SSR a annoncé des mesures d'économie de 100 millions de francs en raison de la réduction des redevances de 451 francs aujourd'hui à 365 francs par an et de la baisse des recettes publicitaires. Dès l'année prochaine, l'entreprise économisera environ 80 millions de francs dans l'infrastructure, l'administration, la technologie, l'immobilier, les processus de production et la distribution.

La direction de l'entreprise laisse encore ouverte la question de savoir où, comment et dans quelle mesure des réductions concrètes seront effectuées. Ce qui est clair, c'est que les emplois sont également touchés. Selon M. Marchand, la SSR discutera des coupes avec les partenaires sociaux et les communiquera en temps voulu.

Vingt autres millions de francs doivent être réinvestis. L'objectif est d'ajuster l'orientation de l'offre. "Nous avons entendu le jeune public lors de la campagne du référendum. Ils veulent interagir avec les médias d'une manière nouvelle."

Pas de texte sans audio ou vidéo

M. Marchand a ensuite expliqué que la SSR consacrerait à l'avenir la moitié de ses honoraires à une "information équilibrée en quatre langues". Et elle promouvrait davantage son engagement en faveur de la production culturelle indigène - en particulier les films et les séries. "Tout cela dans le but de se concentrer sur la raison d'être."

À l'avenir, la SSR s'attachera également à améliorer ses offres numériques. A cette fin, elle veut construire une plateforme multilingue qui permettra au public d'accéder à un maximum de productions de la SSR dans toutes les régions linguistiques avec la traduction correspondante.

Selon ses propres informations, la SSR s'abstiendra à l'avenir d'interrompre les longs métrages par des pauses publicitaires. À l'avenir, aucun texte ne sera diffusé en ligne sans une contribution audio ou vidéo sur le sujet, a précisé M. Marchand.

Coopération au lieu de faire cavalier seul

En outre, la SSR veut mettre ses archives à la disposition des fournisseurs de médias privés suisses. Elle ne veut pas non plus proposer de publicité régionale spécifique à un groupe cible, même si cela serait un jour possible d'un point de vue réglementaire.

"Nous avons entendu les critiques lors de la campagne référendaire", a déclaré le directeur général de la SSR. Il a ajouté qu'il ne serait plus possible à la SSR de faire cavalier seul à l'avenir.

C'est pourquoi la SSR s'est déclarée prête à construire un acteur radiophonique national avec d'autres radios suisses. Et elle est ouverte à la coopération pour l'exploitation des stations musicales Swiss Pop, Swiss Jazz et Swiss Classic.

Pas de retrait d'Admeira

La SSR refuse un retrait de la plateforme publicitaire Admeira. "Toutefois, nous souhaitons accepter de nouveaux partenaires actionnaires.
soutien", a déclaré M. Marchand.

En ce qui concerne l'agence de presse SDA, il a déclaré qu'elle ne devrait pas accorder de nouveaux rabais l'année prochaine. Le contrat avec l'agence serait prolongé d'un an sur la base de 2018.

Selon les responsables, les plans de la SSR seront présentés en détail au cours de l'été 2018. La mise en œuvre commencera l'année prochaine et se déroulera sur les cinq prochaines années. (SDA)

(29 visites, 1 visite aujourd'hui)

Plus d'articles sur le sujet